No 1

Moleschott, Jakob

naissance 9.8.1822 à Bois-le-Duc (Pays-Bas), décès 20.5.1893 à Rome, prot., Néerlandais. Fils de Johannes Franciscus Gabriel, médecin à Leyde, et de Maria Antonia van der Monde. ∞ 1849 Sophie Strecker, fille de Georg, négociant en vins, de Mayence. Etudes de médecine à Heidelberg (1842-1845, doctorat). Privat-docent de physiologie dans cette université (1847-1854). Professeur de physiologie à Zurich (1856-1861), à Turin (1861-1879) et à Rome (depuis 1879). A Zurich, M. dirigea des expériences sur la régulation cardiaque et sur les transformations sanguines lors de maladies, qui provoquèrent notamment des réactions des opposants à l'expérimentation animale. Important représentant du matérialisme scientifique, il prononça une allocution remarquée au jubilé de l'université de Zurich en 1883.


Oeuvres
La circulation de la vie, 1866 (all. 1852)
Für meine Freunde, 1894, surtout 275-316 (autobiogr. posthume)
Bibliographie
DSB, 9, 456-457
– U. Hagelhans, Jacob Moleschott als Physiologe, 1985
NDB, 17, 723-725

Auteur(e): Hubert Steinke / FP