12/01/2009 | communication | PDF | imprimer

Morissen

Comm. GR, cercle de la Lumnezia, distr. de la Surselva, située au pied sud du Piz Mundaun, au-dessus de la route de la Lumnezia. 1210 Mureizens, rom. Murissen. 250 hab. en 1850, 163 en 1900, 297 en 1950, 211 en 2000. Terre probablement habitée de longue date. Des ministériaux de M. sont mentionnés du XIIIe au XVe s. Vers 1290, l'évêque de Coire avait des biens à M., qui furent tenus en fief par les seigneurs de Belmont jusqu'en 1370, puis passèrent aux Sax-Misox. En 1538, M. racheta les droits féodaux de l'évêque. L'église mentionnée en 1345 (dédiée aux saints Jacques et Christophe, puis aux saints Jacques et Philippe après la rénovation de 1867-1868) fut jusqu'en 1907 une filiale de Saint-Vincent à Pleif près de Vella (chapellenie en 1702, cure en 1806). Au bas Moyen Age, située sur le chemin de transit entre Obersaxen et le passage du Valserberg, M. développa des liens économiques avec Surcuolm, communauté voisine sur l'autre versant de la montagne. En 1630, les deux communes se séparèrent à cause d'une querelle récurrente portant sur l'usage des forêts et des pâturages sis sur le versant nord du Piz Mundaun (exploitation commune des pâturages avec Surcuolm jusqu'en 1895). M. fit partie du district du Glogn (1851-2000), puis de celui de la Surselva (dès 2001). Commune romanche dont l'essentiel de l'agriculture repose sur l'élevage et la production laitière, M. entreprit un remaniement parcellaire complet entre 1973 et 1979. En 2000, elle est caractérisée par un grand nombre de navetteurs travaillant à Ilanz et Domat/Ems, peu d'entreprises locales et un faible apport touristique (chalets de vacances). Regroupement scolaire et vie associative commune avec Cumbel dès 1980, centre communal dès 1992.


Bibliographie
MAH GR, 4, 1942, 200-202
– F. Maissen, «Historia dalla plaiv da Murissen», in Annalas, 90-93, 1977-1980
– O.P. Clavadetscher, W. Meyer, Das Burgenbuch von Graubünden, 1984, 98
Gem. GR

Auteur(e): Adolf Collenberg / DVU