09/02/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Duvin

Comm. GR, cercle de la Lumnezia, distr. de la Surselva, séparée de ses voisines Camuns et Pitasch par de profondes vallées. Habitat en terrasses sur la rive droite de la Lumnezia. Auna vers 840, Aiuns en 1290. 105 hab. en 1850, 82 en 1900, 126 en 1950, 80 en 1990, 80 en 2000. Tombes à dalles préchrétiennes au nord du village. D. est cité vers 840 comme villa. Vers 1290 l'évêque de Coire y avait deux fiefs. Avouerie des Belmont avant 1371, puis des comtes de Sax-Misox dès 1390, D. racheta en 1538 les droits de souveraineté de l'évêque et créa une communauté (Nachbarschaft) avec Uors et Tersnaus. Du fait de cette union, la commune de D. fut rattachée en 1851 au cercle de la Lumnezia (où elle est la seule de confession réformée) et fut dès lors toujours représentée au tribunal de district par un juré. L'église Notre-Dame était en 1345 une chapellenie de Saint-Vincent à Pleif (comm. Vella). Elle s'en sépara à la Réforme (1526). D. forme une paroisse avec Riein et Pitasch depuis 1882. Village romanche de paysans de montagne (la majorité de la population est active dans le secteur primaire), D. dispose sur son territoire de suffisamment de forêts, prairies, pâturages et alpages. Artisanat et tourisme font défaut. De 1989 à 2008, une vaste réorganisation a été entreprise, avec remaniement parcellaire, amélioration des routes et des accès aux forêts et alpages. L'émigration a ainsi pu être stoppée et l'école primaire, provisoirement fermée, a été rouverte en 1989.


Bibliographie
– E. Camenisch, Bündnerische Reformationsgeschichte, 1920
MAH GR, IV, 1942, 153-154
Gem. GR

Auteur(e): Adolf Collenberg / PdM