No 1

Kölliker, Albert

naissance 6.7.1817 à Zurich, décès 2.11.1905 à Wurtzbourg, prot., de Zurich. Fils de Johannes, négociant, et d'Anna Maria Katharina Füssli. ∞ Maria Schwarz, de Mellingen. Etudes de médecine dès 1836 à Zurich, Bonn et Berlin, doctorats à Zurich (1841) et à Heidelberg (médecine, 1842). Privat-docent en 1841, K. fut nommé professeur extraordinaire de physiologie et d'anatomie comparée à l'université de Zurich, ainsi que responsable des premiers cours de microscopie (1844). Il fut ensuite professeur ordinaire de physiologie, anatomie, anatomie comparée et microscopie à Wurtzbourg (1847-1902; recteur en 1870-1871). En 1848, il créa la revue Zeitschrift für wissenschaftliche Zoologie et, l'année suivante, la Société de physique et de médecine de Wurtzbourg. En 1852, K. publia son fameux traité d'histologie Handbuch der Gewebelehre des Menschen für Ärzte und Studierende. Ses quelque trois cents publications traitent principalement de physiologie, d'embryologie, d'anatomie comparée, mais aussi de zoologie (il décrivit pour la première fois certains animaux marins). Ses découvertes les plus novatrices concernent la physiologie cellulaire dont il peut être considéré comme le fondateur. La substance grise qui entoure le canal central de la moelle épinière porte son nom ("noyau de K."). Anobli en 1897 par Léopold de Wittelsbach, prince régent de Bavière.


Oeuvres
Erinnerungen aus meinem Leben, 1899
Bibliographie
– H. Zuppinger, Albert Kölliker (1817-1905) und die mikroskopische Anatomie, 1974
– R. Hildebrand, «Rudolf Albert von Kölliker und sein Kreis», in Würzburger medizinhistorische Mitteilungen, 3, 1985, 127-151
– H. Otremba, Albert von Kölliker, Anatom und Histologe, 1817-1905, 1986

Auteur(e): Christoph Mörgeli / MBA