02/09/2010 | communication | PDF | imprimer

Riein

Comm. GR, cercle d'Ilanz, distr. de la Surselva, comprenant le village de R., sur une terrasse dominant la rive droite du Glogn, à l'entrée de la Lumnezia, et depuis 1904-1905 le domaine de Signina, de l'autre côté du val da R. 765 Renino (selon une copie du document), 960 Raine. 218 hab. en 1850, 169 en 1900, 126 en 1950, 71 en 2000. Sépultures préhistoriques (non datables), pierre à cupules avec empreinte de pied à l'alpage de Plaun da morts. Le village partage l'histoire de la Foppa. Une église privée royale avec dîme, citée vers 840, passa en 960 à l'évêque de Coire; son patron, saint Nazaire, est mentionné pour la première fois en 1487, lors de la fondation de la paroisse de R. (détachée de Sagogn). La Réforme fut introduite en 1526. A Cresta se trouvait un château fort, peut-être siège des seigneurs de R. (Regins), mentionnés en 1325 et 1368. Des Walser s'installèrent au XVe s. à Signina, localité romanche dont ils finirent par adopter la langue. R. fut presque entièrement détruit par des incendies en 1879 et 1880. Le téléphérique de Signina fut construit dans le cadre des améliorations foncières entreprises entre 1967 et 1984. Le secteur primaire offrait 83% des emplois en 2005 (agriculture de montagne fondée sur l'élevage et l'économie alpestre; quelques champs de céréales et de pommes de terre, pour l'usage domestique et le fourrage). Il n'y avait pas d'artisanat. La part du romanche atteignait 63% en 2000.


Bibliographie
Gem. GR
– M. Bundi, «Independenza e reformaziun a Pitasch, Riein e Duvin 1487-1526», in Calender per mintga gi, 68, 1989, 83-93

Auteur(e): Martin Bundi / PM