No 2

Goll, Friedrich

naissance 1.3.1829 à Zofingue, décès 12.11.1903 à Zurich, prot., de Zurich. Fils de Johann Ulrich, commerçant, et de Sophie Herosé. ∞ 1864 Eugenie Cellier, fille d'Heinrich, horloger. Gymnase réal de Zurich, études de médecine à Zurich (1847), Wurtzbourg (1850), à nouveau Zurich (1851, doctorat en 1853), puis Paris chez Claude Bernard (1853-1855). Cabinet à Zurich dès 1855. G. enseigna la pathologie spéciale et la pharmacologie à l'université de Zurich (1862) et dirigea la policlinique médicale (1863-1869). Médecin militaire volontaire à Strasbourg en 1871. Professeur extraordinaire de pharmacologie (1885-1901). Président de la Société des médecins zurichois (1885-1895). En 1860, il fut le premier à décrire les faisceaux dorsaux de la moelle épinière, fibres nerveuses qui véhiculent la sensibilité, auxquels il a donné son nom. G. s'est notamment intéressé à l'hygiène publique, à l'épidémiologie et à la chirurgie cérébrale.


Oeuvres
Über den Einfluss des Blutdruckes auf die Harnabsonderung, 1853
Beiträge zur feineren Anatomie des menschlichen Rückenmarks, 1860
Bibliographie
– Ch. Lebram, Friedrich Goll, 1829-1903, 1971

Auteur(e): Caroline Jagella Denoth / VW