No 3

Flournoy, Théodore

naissance 15.8.1854 à Genève, décès 5.11.1920 à Genève, prot., de Genève. Fils d'Alexandre, négociant et agent de change, et de Caroline Claparède. ∞ 1880 Hélène-Marie Burnier, fille de César, médecin. Etudes de médecine, d'histoire et de philosophie des sciences à Genève, Paris et Leipzig, doctorat à Strasbourg (1878). Privat-docent de philosophie à la faculté des lettres, puis des sciences de l'université de Genève, F. est nommé professeur de la chaire de psychologie expérimentale créée en 1891. Avec son cousin Edouard Claparède, F. fonde la revue Archives de psychologie (1901). Il publie Métaphysique et psychologie (1890), Les principes de la psychologie religieuse (1902), La philosophie de William James (1911), dont il est l'ami, ainsi que des recherches sur les phénomènes subconscients, dont le célèbre Des Indes à la planète Mars (1900). En 1906, il préside à Genève le 6e congrès international de psychologie. F. a exercé une grande influence en Suisse (notamment sur Carl Gustav Jung et Jean Piaget); son fils Henri ( -> 1) est l'un des fondateurs du mouvement psychanalytique suisse.


Bibliographie
– E. Claparède, «Théodore Flournoy, sa vie et son œuvre», in Arch. de psychologie, 18, 1921, 1-125
– F. Vidal, V. Barras, «La Suisse romande à la découverte de l'inconscient», in Revue médicale de la Suisse romande, 116, 1996, 909-915

Auteur(e): Fernando Vidal