No 5

Charrière, Joseph-Frédéric-Benoît

naissance 19.3.1803 à Cerniat (FR), décès 28.4.1876 à Paris, cath., de Cerniat, citoyen français dès 1843. Fils d'Etienne, receveur à Paris. ∞ Madeleine Elisa Berrurier, fille de Joseph-Simon, marchand boucher à Paris. Habitant Paris dès sa treizième année, C. fonda vers 1820, après un apprentissage de coutelier, une fabrique d'instruments chirurgicaux, dont la renommée, assurée auprès des spécialistes vers 1845, sera finalement universelle (plus de 400 collaborateurs en 1844). C. a inventé ou perfectionné de nombreux instruments et appareils chirurgicaux, qui se signalent par la qualité des matériaux (acier, maillechort, caoutchouc) et par l'ingéniosité du mécanisme. Plusieurs de ses apprentis seront célèbres (Georges-Guillaume-Amatus Lüer, Louis-Joseph Mathieu et Adolphe Collin à Paris, Josef Leiter à Vienne, Camillus Nyrop à Copenhague). Officier de la Légion d'honneur en 1851. On a donné son nom à l'unité de mesure du diamètre des sondes urologiques (1 Charr. = 1/3 mm).


Bibliographie
– U. Boschung, «Joseph-Frédéric-Benoît Charrière», in Les Fribourgeois sur la Planète - Die Freiburger in aller Welt, 1987, 47-55

Auteur(e): Urs Boschung / PM