No 4

Aubert, Jaques

naissance début du XVIe s. à Vendôme (Loire-et-Cher, F), décès 1588 à Lausanne, prot. ∞ Jeanne de Grandgonet. Etudes de médecine, probablement à Montpellier. A. exerce à Lyon avant de s'établir à Genève, puis à Lausanne. Il revient à Genève en 1573, se rend en 1576 à Neuchâtel avant de se fixer définitivement à Lausanne en 1579, où sa pratique et ses écrits font de lui un médecin très renommé. Médecin traditionnaliste, il est au centre d'une violente querelle contre les paracelsistes, dont Joseph Du Chesne. Il est l'auteur de traités sur la peste et sur le diagnostic, d'ouvrages de philosophie naturelle tout imprégnés de la pensée aristotélicienne.


Bibliographie
– E. Olivier, Médecine et santé dans le Pays de Vaud des origines à la fin du XVIIe siècle, 1, 1962, 333-346; 2, 592-595

Auteur(e): Vincent Barras