15/11/2010 | communication | PDF | imprimer | 

Rona

Ancienne comm. GR, cercle de Surses, distr. de l'Albula, ayant fusionné en 1998 avec Tinizong dans la comm. de Tinizong-R. La localité de R. comprend deux quartiers: Ruegnas, sur une terrasse dominant la Julia (comm. Tinizong dès 1851), et Rieven à la limite de la plaine inondable, qui constitua la comm. de R. de 1851 à 1998. Rieven se trouvait autrefois sur la rive gauche de la Julia, tout comme Livizung, hameau enseveli en 1580 par un éboulement, et fut déplacé à cause des inondations. 1330 Rouenam, 1377 Rouvena, 1412 Rofna, all. Roffna. 131 hab. en 1850, 88 en 1900, 121 en 1950, 29 en 1980, 58 en 1990. Vestiges de la route romaine et médiévale du Septimer. Les défrichements et le peuplement ne débutent qu'au XIIe ou XIIIe s., sans doute en relation avec l'exploitation de minerai à l'Alp Plaz par les seigneurs de Marmels, puis avec l'aménagement de la route en 1387 pour permettre le passage de véhicules. Au spirituel, R. fit partie de Tinizong, puis fut érigé en paroisse en 1907. Une première église est mentionnée en 1444. A la Réforme, le village resta fidèle à l'ancienne foi. L'église actuelle Saints-Antoine-et-Léonard fut érigée par les capucins en 1663 (l'orgue datant de 1675 est digne d'être mentionné). En 1912, un projet de lac artificiel échoua. Jusqu'en 1851, R. formait avec Mulegns et Sur une communauté de la juridiction de l'Oberhalbstein. La commune de R. naquit en 1851. Elle ne comprenait que Rieven; Ruegnas fut attribué à Tinizong, qui refusa en 1910 de le laisser rejoindre R., alors même que Ruegnas partageait déjà avec Rieven son église et son école. R. vit aujourd'hui de l'élevage, de l'artisanat et du tourisme.


Bibliographie
MAH GR, 3, 1940, 261-264
– M. Bundi, Zur Besiedlungs- und Wirtschaftsgeschichte Graubündens im Mittelalter, 1982
Gem. GR 2003, 376-377

Auteur(e): Gion Peder Thöni / VL