No 1

Abderhalden, Emil

naissance 9.3.1877 à Oberuzwil, décès 5.8.1950 à Zurich, prot., d'Ebnat (auj. Ebnat-Kappel) et Bâle, depuis 1904 également citoyen allemand. Fils de Niklaus, instituteur. ∞ 1909 Margarete Barth, fille de Gustav Adolf, instituteur pour sourds-muets. Etudes de médecine à Bâle, où Gustav von Bunge l'enthousiasme pour la biochimie et le mouvement abstinent. Docteur en médecine en 1902. Formation de biochimiste auprès d'Emil Fischer (Prix Nobel 1902) à Berlin. Privat-docent en 1904. Professeur de physiologie et chimie physiologique à Halle de 1911 à 1945. Président de la Leopoldina, Académie allemande des sciences naturelles (1931-1950). En 1945, A. fut évacué de force par les Américains et rentra en Suisse, sans moyens. Professeur de chimie physiologique à Zurich (1946-1947). Ses recherches portent surtout sur l'alimentation et le métabolisme, notamment les protéines et vitamines. Il a milité pour la famille, contre l'alcool, le tabac et l'avortement. Imprégné de darwinisme social, il a, sans être national-socialiste, accueilli favorablement en 1933 la loi allemande sur l'eugénisme.


Oeuvres
Lehrbuch der physiologischen Chemie, 1906 (261948)
Die Grundlagen unserer Ernährung, 1917
Bibliographie
– J. Gabathuler, Emil Abderhalden, 1991

Auteur(e): Huldrych M.F. Koelbing / PdM