11/04/2013 | communication | PDF | imprimer

Schmitten (GR)

Comm. GR, cercle de Belfort, distr. de l'Albula. Village-rue (1280 m) sur la rive droite de la vallée de l'Albula. 1447 Schmiten, rom. Ferrera. 170 hab. en 1623, 205 en 1850, 249 en 1900, 329 en 1950, 243 en 2000. A l'origine, le territoire fut faiblement peuplé de colons de langue romane, puis aux XIVe-XVe s. défriché par des Walser venus de Davos. Les Vaz détinrent les droits de seigneurie jusqu'en 1338. En 1480, la juridiction d'Alvaneu fut partagée en trois communautés de voisinage: S., Wiesen et Alvaneu. Partie de la juridiction de Belfort (depuis 1436 dans la Ligue des Dix-Juridictions), S. passa aux mains des Toggenbourg, des Montfort et des von Matsch, puis revint à l'Autriche (1477), dont les derniers droits furent rachetés en 1652. En 1613, les trois communautés de voisinage d'Inner-Belfort se séparèrent d'Ausser-Belfort pour former jusqu'en 1851 la demi-juridiction d'Inner-Belfort (libre choix de l'amman). L'église paroissiale d'Inner-Belfort, dédiée à saint Lucius, se trouvait à S., plus tard à Alvaneu. L'église de Tous-les-Saints fut construite en 1470-1490; S. fut érigé en paroisse en 1718. Une paroisse protestante exista jusqu'en 1608. Elevage et agriculture. Jusqu'au XIXe s., extraction et fonte de fer, de plomb et de cuivre. Incendie du village (1862), construction de la route de Davos le long de la Landwasser (1870-1873). Des résidences secondaires furent bâties dès les années 1980. En 2000, 65% de la population active étaient des navetteurs. En 2005, le secteur secondaire offrait 59% des emplois et le tertiaire 35%.


Bibliographie
MAH GR, 2, 1937, 370-376
– K. Egli, Die Landschaft Belfort im mittleren Albulatal, 1978
Gem. GR

Auteur(e): Jürg Simonett / LMD