01/12/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Alvaschein

Ancienne commune GR, cercle d'Alvaschein, district de l'Albula, ayant fusionné en 2015 avec Alvaneu, Brienz/Brinzauls, Mon, Stierva, Surava et Tiefencastel pour former la commune d'Albula/Alvra. Village bien situé sur la route du Julier et de l'Albula, sur une terrasse au nord-est de l'Albula. 1154 Alvisinis, 1551 Dalvaschain (première version romanisée), rom. Alvaschagn. 156 hab. en 1850, 276 en 1900 (construction du chemin de fer), 208 en 1950, 154 en 2000.

Outils de l'âge du Bronze. Lors de la construction de la route de Schyn en 1869, l'on mit au jour des planches à relief dorées datant du haut Moyen Age, de provenance incertaine. A. était probablement un poste de douane à la frontière des possessions des barons de Vaz et de l'évêque de Coire. Au spirituel, A. dépendit de Mistail jusqu'à la suppression de ce couvent de femmes en 1154, puis fut rattaché à la paroisse de Tiefencastel. Les capucins construisirent entre 1653 et 1657 l'église paroissiale Saint-Joseph, de style baroque, qu'ils desservirent jusqu'en 1922. Les seuls bâtiments à avoir échappé à l'incendie de 1745 sont l'église et une remarquable maison de 1580 ornée de sgraffites (Franz Appenzäller, Hans Ardüser le Jeune). A. possède depuis 1400 le pâturage d'Altein près de Davos et la commune vécut essentiellement de l'élevage jusqu'au milieu du XXe s. Un remaniement réduisit en 1950 le nombre des parcelles de 676 à 113 et en 1990 il restait quatre exploitations agricoles. Aux XIXe et XXe s., le nombre d'habitants a fluctué périodiquement au gré des grands chantiers régionaux (route de Schyn en 1870, Chemins de fer rhétiques en 1900, centrale électrique de Niselas en 1905, autoroute en 1980). La Gips-Union AG de Zurich a exploité le gypse de 1903 à 1906 et de 1929 à 1964. Depuis 1980, un tunnel de contournement routier permet d'éviter le village. Sur le territoire d'A., près du gué médiéval, se trouvent les trois ponts de Solis datant de 1869, 1902 (chemin de fer) et 1980, qui ont tous entre 80 et 90 m de haut. Jusqu'en 1950, la plupart des habitants parlaient le romanche. En 1990, cette proportion était encore de quelque 50%. L'école existe dès 1845, mais le bâtiment scolaire date de 1890. La commune comptait 21 écoliers en 1893, 28 en 1966, 5 en 1983; depuis lors et jusqu'en 1991, la commune s'associa avec Tiefencastel. La redevance versée par les Forces motrices de la ville de Zurich pour le barrage de Niselas, agrandi en 1989, a permis à A. de bénéficier d'un taux d'imposition avantageux. Un nouveau bâtiment scolaire avec salle polyvalente a été construit en 1990. En 2001, les cinq communes du cercle d'A. ont supprimé la landsgemeinde, qui pendant 150 ans se tint à A. en alternance avec les autres communes du cercle.


Fonds d'archives
– ACom
Bibliographie
MAH GR, 2, 1937, 266-280
Gem. GR, 1986

Auteur(e): Gion Peder Thöni / TF