21/07/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Andwil (SG)

Comm. SG, distr. de Gossau, comprenant le village paroissial d'A. et les hameaux d'Oberarnegg, Fronackeren et Hinterberg, ainsi que la zone de tourbières d'Andwilermoos. Arnegg est cédé à Gossau en 1806; Matten l'est en 1919 (en échange de Fronackeren, Hölzli, Landegg et Neuegg). 846 Anninwilare; 1275 Annewiler. 569 hab. en 1837, 571 en 1850, 795 en 1900, 810 en 1950, 943 en 1970, 1557 en 2000. Dans la première moitié du XIIIe s., les seigneurs d'A., originaires de Thurgovie, construisent le château à douves d'A. (détruit par les Appenzellois en 1405), d'où ils administrent les bailliages que le couvent de Saint-Gall possède dans la région. A la même époque apparaît au pied du château le village d'A. En 1470, l'hôpital du Saint-Esprit à Saint-Gall acquiert le bailliage d'A. qui, racheté par le couvent en 1490, fera partie dès lors du district d'Oberberg (coutumiers de 1491 et 1510). A., relevant de la paroisse de Gossau, passe à la Réforme en 1529, mais sera contraint de revenir à l'ancienne foi en 1531. Le prince-abbé de Saint-Gall Joseph von Rudolphi fonde la paroisse catholique d'A. (comprenant Arnegg) en 1731; la paroissiale Saint-Otmar et la première école datent de l'année suivante. La chapelle Sainte-Marguerite, au sud du village, attestée en 1522, est entièrement refaite en 1860. En 1793-1798, A. participe au mouvement révolutionnaire du Fürstenland; sous l'Helvétique, A. dépend, avec Oberarnegg et Matten, du canton du Säntis. En 1803, le territoire de la paroisse d'A. (Arnegg compris) devient une commune rattachée au nouveau canton de Saint-Gall. La céréaliculture domine jusqu'au milieu du XIXe s. (un moulin est attesté en 1454), puis l'on passe à l'élevage (la première fromagerie s'ouvre en 1853) et à l'arboriculture. On a exploité la tourbe d'Andwilermoos de 1759 jusqu'au XXe s. La broderie à domicile, introduite vers le milieu du XIXe s., permet l'essor économique du village, avant de décliner au tournant du siècle. Le milieu des années 1950 voit une reprise dans le bâtiment et l'industrie.


Bibliographie
– H. Eigenmann, Geschichte von Andwil, 1978

Auteur(e): Cornel Dora / PM