05/05/2009 | communication | PDF | imprimer | 

Niederhelfenschwil

Comm. SG, région de Wil, située au nord de la Thur entre Bischofszell et Wil, comprenant les paroisses de N. (818 Helfolteswilare, 1426 Nidren-Helffentswile) et de Lenggenwil (903 Linkenwilare), le village et le château de Zuckenriet, les hameaux de Enkhüseren, Dietenwil et Dägetschwil. 1275 hab. en 1837, 1279 en 1850, 1250 en 1900, 1469 en 1950, 1614 en 1970, 2599 en 2000. Le territoire de la commune, colonisé au haut Moyen Age, est mentionné dans plusieurs actes de donation de l'abbaye de Saint-Gall entre 782 et 965. N., Zuckenriet et Lenggenwil constituaient chacune un ressort judiciaire; elles passèrent au Moyen Age dans la zone d'influence de ministériaux du couvent. Ce dernier racheta en 1465 la juridiction de N. (coutumier de 1469, renouvelé en 1495), en 1482 celle de Lenggenwil (coutumier de 1495) et en 1543 celle de Zuckenriet (coutumier de 1543). La juridiction de N. fut unie en 1490 à celle d'Enkhüseren, qui dépendait auparavant de Constance. Les trois juridictions furent rattachées au district de Wil dans l'Alte Landschaft. De 1529 à 1531, N. et Zuckenriet adhérèrent temporairement à la Réforme, alors que Lenggenwil restait catholique. L'église de N., mentionnée en 903, dédiée à saint Jean-Baptiste, fut reconstruite en 1787. Celle de Lenggenwil, mentionnée en 1275, fut rebâtie en style baroque en 1737 (vocable Saint-Maurice). La paroisse de Lenggenwil fut filiale de N. de 1525 à 1720. N., Zuckenriet et Lenggenwil devinrent en 1803, sous le nom de N., une commune du canton de Saint-Gall; la fusion des communes bourgeoises eut lieu en 1837. Les trois localités ont gardé une relative autonomie; elles ont notamment chacune leur école primaire. En 1964, elles ont créé un groupement scolaire secondaire et inauguré en 1969 le centre de Sproochbrugg. La culture des champs, dominante jusqu'au XIXe s., a été supplantée par l'élevage, la production laitière (sept fromageries en 1984) et l'arboriculture fruitière. En 1966, la commune décida de procéder à un remaniement parcellaire. Elle connaît depuis les années 1960 une croissance continue et une implantation accrue d'entreprises artisanales, tout en conservant son caractère rural.


Bibliographie
– J. Kreienbühler, Die Geschichte der politischen Gemeinde Niederhelfenschwil-Lenggenwil, 1917
Niederhelfenschwil, 1998
Lenggenwil leben - erleben, 2003

Auteur(e): Cornel Dora / DVU