Potasse

La potasse (carbonate de potassium) est une poudre blanche soluble dans l'eau, qui servait principalement à la fabrication de verre et à la production de salpêtre; elle était également utilisée en teinturerie et savonnerie et comme engrais. Le nom provient de l'allemand (Pottasche) et signifie cendre de pot. On obtenait la potasse par macération de cendres végétales dans l'eau. Cette solution était ensuite transférée dans des pots où elle se concentrait par évaporation. Sa fabrication nécessitant de grandes quantités de bois, elle était principalement implantée jusqu'au XXe s. dans les forêts d'Europe, de Russie et des Etats-Unis. La Suisse produisait également de la potasse en petite quantité, par exemple dans la région des lacs de Thoune et de Brienz, en Appenzell Rhodes-Extérieures et à Bâle, souvent conjointement avec l'exploitation de salpêtrières. Au courant du XIXe s., la pénurie de bois renchérit de plus en plus le coût de la potasse que l'on remplaça alors par de la soude.


Bibliographie
– P. Michel, «Die Pottaschen-Sieder von Böningen», in Jahrbuch vom Thuner- und Brienzersee, 1980, 63-69
– E. Weinberger, Waldnutzung und Waldgewerbe in Altbayern im 18. und beginnenden 19. Jahrhundert, 2001

Auteur(e): Stephanie Summermatter / FP