19/10/2004 | communication | PDF | imprimer | 

Brütten

Comm. ZH, distr. de Winterthour, sur un plateau à l'ouest des vallées du Kempt et de la Töss, comprenant le village de B., les hameaux de Strubikon, Birch, Eich et depuis 1922 Obereich. 876 Pritta. Env. 70 hab. en 1467, 230 en 1634, 515 en 1850, 462 en 1900, 492 en 1950, 671 en 1970, 1774 en 2000. Villa du Bas-Empire près de la voie romaine Vindonissa-Brigantium (Bregenz). En 876 l'abbaye de Saint-Gall reçut des biens à B., qui en 979 passèrent à celle d'Einsiedeln par des parents de son premier abbé, Eberhard (décès 958). Ensuite (fait attesté au XIIIe s.), ils furent gérés par des ministériaux qui résidaient peut-être dans la place forte de Buch. Vers 1300, Einsiedeln octroya par écrit des droits à B. L'avouerie du domaine, fief de l'abbaye, passa des seigneurs de Rapperswil aux Habsbourg en 1293, puis, en 1424, à Zurich qui obtint en outre la haute justice en 1452. L'église, agrandie en 1223, reconstruite en 1907-1908 par Robert Rittmeyer et Walter Furrer, est dédiée à saint Gall, ce qui indique une fondation ancienne. La collation appartenait au XIIIe s. à Einsiedeln, qui la conserva après la Réforme, avec la dîme et la basse justice; Zurich ne la racheta qu'en 1834.

A l'époque moderne, tiraillée entre Zurich, qui exerçait sa souveraineté par l'intermédiaire du bailli de Kibourg, et Einsiedeln, la commune eut quelque peine à se former. B. put limiter l'accès à la bourgeoisie vers 1540 et devint une commune politique en 1798, rattachée d'abord au district de Bassersdorf et dès 1831 à celui de Winterthour. B. se transforma économiquement en une commune modèle sous l'influence du pasteur David Kitt (1718-1802). La route très fréquentée Zurich-Winterthour passait au sud du village, jusqu'à son détournement par Tagelswangen (1841). Relié à Effretikon par diligence de 1901 à 1926, à Kemptthal par bus postal de 1926 à 1982, B. est depuis 1963 une station de la ligne d'autobus Winterthour-aéroport de Kloten. Vu sa situation périphérique, le village ne se développa que lentement et garda son caractère agricole jusque dans les années 1970 (le secteur primaire occupait 56% de la population active en 1930, 24% en 1990). Depuis 1960 environ, et surtout en 1975-1985, des quartiers de villas ont été construits sur des terrains bien situés. B. n'offrant que peu d'emplois, le nombre des navetteurs qui travaillent hors de la commune est en augmentation (78% en 1990).


Bibliographie
– H. Kläui et al., Geschichte der Gemeinde Brütten, 1972

Auteur(e): Ueli Müller / LH