Oberuzwil

Comm. SG, région de Wil, comprenant les villages d'O., Bichwil (865 Pichilinwilare) et Niederglatt (1336 Nidernglat), les hameaux de Buechen, Wilen, Riggenschwil, Oberrindal (partie sise au nord de la route principale) et Ramsau, ainsi que de nombreuses fermes isolées. 819 Uzzinwilare, 1382 Obren Utzwille. 2175 hab. en 1837, 2312 en 1850, 3396 en 1900, 4102 en 1950, 5521 en 2000.

Au haut Moyen Age, les terres appartenaient à des paysans libres qui formaient une centenie ou à des seigneurs comme l'abbaye de Saint-Gall. Au Moyen Age classique se constitua, à côté de la basse juridiction des comtes de Toggenbourg, l'avouerie (Freiweibelhub) d'O. qui incluait aussi Degersheim et qui est mentionnée en 1279 comme avouerie impériale. Au sud de Bichwil se trouvaient le château fort de Chreien (mentionné en 1222) et celui des nobles von Eppenberg, qui brûla en 1521. Ces derniers détenaient la seigneurie justicière de Bichwil qui fut achetée en 1624 par les nobles von Thurn et Giel. Le hameau de Homberg (981 Hoenberg) formait avec Niederglatt une juridiction particulière (Freigericht). Ces justices dépendaient depuis 1483 du bailliage de Schwarzenbach. Le coutumier d'O. remonte à 1420, celui de Bichwil est attesté en 1466. Le moulin d'O. est cité en 1420, les bains de Heiligenbuchen à Buechen en 1463. Les communes d'O., Bichwil et Niederglatt, constituées en 1798, fusionnèrent dans celle d'O. en 1803 et 1804, qui fit partie du district d'Untertoggenburg jusqu'à sa suppression en 2002.

Avec sa chapelle appartenant au couvent de Sainte-Catherine à Wil (mentionnée en 1720), O. relevait de la paroisse de Jonschwil, comme Bichwil avec sa chapelle Saint-Maurice (mentionnée en 1355), tandis que Niederglatt avec l'église Saints-Felix-et-Regula (mentionnée en 1430) dépendait de la paroisse de Gossau (SG). Après 1528, la commune devint majoritairement protestante; elle fut érigée en paroisse en 1771 (église construite en 1766 par Hans Ulrich Grubenmann). A Niederglatt, on réintroduisit la messe en 1556; la paroisse catholique fut fondée en 1617 (nouvelle église en 1853). Bichwil forma une paroisse catholique en 1771 (nouvelle église en 1808-1809). En 1904, on construisit à Oberrindal la chapelle Notre-Dame-de-la-Consolation et dans le village d'O. l'église Saint-Gall en 1934.

La filature Heer (dernière raison sociale: Heer & Co. AG) ouverte en 1820 dut fermer en 2000. Jean Dierauer fonda en 1870 une fabrique de chaussures. Pour l'école secondaire, la commune dispose depuis 1992 de son propre complexe au Schützengarten, après avoir collaboré avec Flawil dès 1838 et Uzwil dès 1874. L'institut d'éducation pour garçons du Platanenhof (1894) devint en 1980 un établissement cantonal pour jeunes en danger. Le secteur primaire offrait 12% des emplois en 2005. La commune abrite trois fromageries, ainsi que des entreprises du textile et surtout de la métallurgie. Un grand nombre de ses habitants travaille à Uzwil, Saint-Gall ou Flawil.


Bibliographie
– A. Näf, Heimatbuch, 1955
– E. Koller, Oberuzwil, 1990

Auteur(e): Beat Bühler / FP