01/12/2009 | communication | PDF | imprimer

Lütisburg

Comm. SG, région du Toggenbourg, comprenant le village de L. sur un éperon rocheux au confluent de la Thur et du Necker, ainsi que les hameaux de Tufertschwil (au-dessus d'une impressionnante paroi de molasse), Oberrindal, Unterrindal, Winzenberg, Rimensberg, Grünhügel, Gonzenbach, Schauenberg, Haslen, Dottenwil, Altegg, Wildenhof, Herrensberg et Chrummentürli, dispersés dans une contrée vallonnée. 1214 Liutinsburch, attestations antérieures pour trois hameaux: 849 Runtal (Rindal), 928 Turolveswilare (Tufertschwil) et 928 Waleessvanton (Alenschwanden). 1070 hab. en 1803, 1285 en 1850, 1270 en 1900, 1372 en 1950, 1395 en 2000.

L'abbaye de Saint-Gall fit ériger en 1078 pour le ministérial Liuto un château fort, mais décida de l'abattre peu après. L'importance stratégique du site incita les comtes de Toggenbourg à y établir une de leurs résidences principales du XIIIe au XVe s. Après l'acquisition du comté de Toggenbourg par la principauté abbatiale de Saint-Gall en 1468, le château servit de résidence baillivale. Les serfs furent soumis à la juridiction de Bazenheid. La commune de L. fut créée en 1803.

La présence d'un curé est attestée en 1214, celle d'une église en 1275 et celle de la chapelle médiévale de Saint-Barthélemy à Tufertschwil en 1529 (transformée en 1891). Après la Réforme, intervenue en 1528, l'église servit aux deux confessions de 1537 à 1935. La minorité protestante releva de Kirchberg (SG) de 1559 à 1856, la majorité catholique de Bütschwil et, jusqu'en 1691, de Ganterschwil. L'église paroissiale Saint-Michel (d'abord paritaire, auj. catholique) fut construite en 1810-1811 avec les pierres du château voisin, dont une aile abritait l'école catholique. Un temple protestant fut érigé en 1935.

Les écoles, autrefois confessionnelles, fusionnèrent en 1970. L'orphelinat catholique Sankt Iddaheim fut fondé en 1877 à Altgonzenbach. L'agriculture, l'industrie (fonderie, chaudronnerie) et l'artisanat étaient les principales activités aux XIXe et XXe s. Une gare fut ouverte en 1870 sur la ligne Rapperswil(SG)-Wil (SG). L. est connu pour ses nombreux ponts et passerelles, dont le pont couvert en bois sur la Thur (1790), le pont de la Letzi (1853, 1969), le viaduc ferroviaire du Guggenloch (1870, 1945) et le nouveau pont sur la Thur (1997). Un grand complexe sportif a été aménagé en 2007.


Bibliographie
– E. Lüber, éd., Das Lütisburger Buch, 1990
– H. Büchler, éd., Das Toggenburg, 1992, 314 (21993)

Auteur(e): Hans Büchler / UG