28/06/2012 | communication | PDF | imprimer

Tachères

Bâtons ou lattes de bois entaillés de chiffres ou de signes personnels (Marques domestiques), les tachères avaient diverses utilisations dans la vie juridique. Elles pouvaient servir à tirer au sort (pour répartir des droits ou des tâches), à comptabiliser (des prestations fournies), à enregistrer un décompte entre des individus (compte du lait par exemple), à indiquer si une dette était acquittée ou encore pendante, ou à attester le statut de membre dans un consortage (droits d'eau, droits d'alpage). En Valais, où elles étaient appelées Kehrtesseln dans la partie germanophone, on les utilisait notamment pour indiquer, au moyen de marques domestiques, l'ordre de succession des personnes assignées à certains travaux. Les tachères, employées par le passé dans de nombreuses régions de Suisse, puis au XIXe s. surtout dans l'espace alpin, ont quasiment disparu au XXe s.


Bibliographie
– M. Gmür, Schweizerische Bauernmarken und Holzurkunden, 1917 (réimpr. 1991)

Auteur(e): Roland Flückiger / LH