No 2

Kunz, Emma

naissance 23.5.1892 à Brittnau, décès 16.1.1963 à Waldstatt, prot., de Brittnau. Fille de Stephan Oswald, tisserand, et de Rosina Gugelmann. Célibataire. Ecole primaire à Brittnau. Ouvrière dans une bonneterie à Strengelbach (1912-1923), gouvernante et demoiselle de compagnie chez l'artiste peintre Jakob Friedrich Welti à Engelberg (étés 1923-1939). K. publia en 1930 le recueil de poèmes Leben. Elle commença à manier le pendule en 1933 et se mit au dessin en 1938. Elle réussit en 1941 la "magnétisation directe" de cellules cancéreuses et mit au point en 1942, à partir de minéraux de la carrière de Würenlos, un produit thérapeutique encore disponible de nos jours pour des applications externes (elle l'appela "Aion A"). En 1951, elle s'installa à Waldstatt. Guérisseuse, elle faisait appel aux flux énergétiques et aux forces spirituelles; elle était connue aussi pour ses prédictions. Ses recherches sur les énergies universelles se reflètent dans des dessins de grand format sur papier millimétré (crayon, crayon de couleur, craie grasse), modélisant la structure et l'évolution des forces intérieures explorées à l'aide du pendule. K. s'en servait dans ses travaux, mais elle n'en donna jamais de commentaire écrit. Une première exposition de ses œuvres eut lieu à Aarau en 1973. D'autres suivirent, notamment à Düsseldorf et Paris. Ouvert en 1986 dans les carrières romaines de Würenlos, le centre thérapeutique et culturel Emma Kunz honore la mémoire de celle que ses amis nommaient Penta; il expose une septantaine de ses œuvres et poursuit la production d'Aion A.


Oeuvres
Das Wunder schöpfender Offenbarung, 1953
Neuartige Zeichenmethoden, 1953
Fonds d'archives
– Emma-Kunz-Zentrum, Würenlos
Bibliographie
Emma Kunz, 1993 (rééd. 1998)
Richtkräfte für das 21. Jahrhundert, cat. expo. Zurich, 1999

Auteur(e): Thomas Fuchs / PM