Aebi

Famille paysanne mentionnée dès les XVIe-XVIIe s. dans plusieurs lieudits des communes de Heimiswil et de Wynigen. Johann Ulrich ( -> 3) construisit un atelier mécanique sur son domaine de la Matte à Wynigen en 1868 et le transféra à Berthoud en 1883. Au début, il copia des machines existantes. Le succès vint après 1887 avec la production en série de ses propres faucheuses. L'entreprise continua à être dirigée par des membres de la famille (quatre générations), mais elle ne passa pas toujours du père au fils. En 2000, elle employait 350 collaborateurs dans ses ateliers de Berthoud, Hochdorf et d'Oberburg, environ 150 en Autriche, produisant surtout des véhicules agricoles pour terrains en forte pente. Les agriculteurs suisses et européens des régions alpines restent ses principaux clients. En 2000, les exportations représentaient pour la première fois plus de la moitié du chiffre d'affaires (plus de 100 millions). Outre leur activité dans l'entreprise (transformée en Aebi Holding AG en 1968), quelques A. se sont distingués en tant que mécènes, collectionneurs d'objets d'art, musiciens et scientifiques (Magdalena -> 4).


Bibliographie
– H. Tauber, Johann Ulrich Aebi, 1846-1919, 1983 (avec généal.)
– H. Tauber, «Ein Jubiläum in Burgdorf», in Burgdorfer Jahrbuch, 51, 1984, 123-142

Auteur(e): Beat Gugger / BB