Machine à vapeur

Machine motrice utilisant la vapeur d'eau pour actionner un ou plusieurs pistons et transformant ainsi de l'énergie thermique en énergie mécanique. Le mouvement de va-et-vient du piston est converti en mouvement rotatif par l'intermédiaire de la tige de piston, de la crosse et de la bielle motrice reliée à un vilebrequin. Les modèles simples, employés dès le début du XVIIIe s. dans des mines anglaises pour pomper l'eau, furent améliorés de 1763 à 1784 par James Watt et purent être utilisés comme moteurs dans les usines (Industrialisation).

Le professeur bâlois Christoph Bernoulli publia en 1833 un manuel sur les machines à vapeur qui suscita un vif intérêt. En 1836, la maison Escher, Wyss & Cie, à Zurich, prit contact avec le remarquable ingénieur anglais William Fairbairn pour construire des machines et des bateaux à vapeur (Construction navale). Originaire de Zurich, Johann Georg Bodmer travailla vers 1840 en Angleterre sur des machines à vapeur rapides et économiques; il développa des tiroirs de distribution permettant de varier la durée de l'admission et de l'expulsion de la vapeur. Fondée en 1834 à Winterthour, l'entreprise des frères Sulzer prit à partir de 1855 un rang éminent dans la fabrication de machines à vapeur en Suisse, puis en Europe, sous la direction de l'Anglais Charles Brown. En 1865, Brown produisit avec d'autres la première machine utilisant des soupapes au lieu de tiroirs pour régler la distribution et le degré de remplissage de la vapeur. En 1866-1867, il mit au point la machine à soupapes Sulzer, qui domina longtemps le marché et obtint le 1er prix à l'exposition universelle de Paris en 1867. Brown introduisit en Suisse la construction de locomotives à vapeur (Chemins de fer); il fonda en 1871 à Winterthour la Fabrique suisse de locomotives et de machines. Sulzer abandonna la construction de machines à vapeur en 1947, après en avoir fabriqué 6558, d'une puissance totale d'environ 1,125 million de kW.


Bibliographie
– N. Lang, Johann Georg Bodmer, 1987
Beiträge der Schweiz zur Technik, 1991
– N. Lang, Charles E.L. Brown (1863-1924), Walter Boveri (1865-1924), 1992

Auteur(e): Charlotte Kunz Bolt / WW