04/11/2004 | communication | PDF | imprimer

Bütschwil

Comm. SG, distr. d'Alttoggenburg. Sur la rive gauche de la Thur se trouvent les villages-rues de B. et de Dietfurt, ainsi que les hameaux de Grämigen, Tierhag, Feld, Kengelbach et Zwiselen, et sur la rive droite Langensteig et Laufen. 779 Bucinesvilare. 1750 hab. en 1827, 1961 en 1850, 2869 en 1900, 3149 en 1910, 3379 en 1950, 3632 en 1990, 3550 en 2000. Le domaine de B. passa en 885 à l'abbaye de Saint-Gall, qui l'hypothéqua en 1280 aux comtes de Werdenberg et qui en racheta la seigneurie foncière en 1475 (appartenant aux comtes de Toggenbourg depuis 1340), après avoir acquis la souveraineté sur tout le Toggenbourg en 1468. Le territoire actuel de la commune était réparti entre différentes juridictions (Bazenheid, Neckertal, Wattwil). Avant de devenir une paroisse en 1414, B. (chapelle mentionnée en 1275) était filiale de Ganterschwil. La Réforme divisa les habitants qui revinrent cependant presque tous à la religion catholique après 1531; jusqu'en 1778, l'église servit paritairement aux deux confessions. Dans la guerre du Toggenbourg (1712), B. prit le parti de l'abbé. La commune créée en 1803 intégra les hameaux voisins. Dès 1850, l'industrie textile transforma les structures économiques, jusqu'alors basées sur l'agriculture et l'élevage du bétail: tissage mécanique de couleur, deux fabriques de broderie à B. et trois à Dietfurt, ayant chacune sa teinturerie et son atelier d'empesage, sans oublier l'entreprise de filage et tissage Dietfurt AG, qui employait 600 à 700 personnes à la fin des années 1960 (elle a cessé ses activités en 1999-2000). Les villages de B. et de Dietfurt, en plein développement, furent reliés en 1870 à la ligne de chemin de fer du Toggenbourg. L'école secondaire privée de B.-Ganterschwil, fondée en 1863, passa aux deux communes en 1913. Fondée en 1905, la paroisse protestante construisit un temple à Feld. Au début du XXIe s., la branche textile a beaucoup décliné (une entreprise, environ trente emplois). Outre l'agriculture, les principales activités sont la métallurgie, le travail du bois et un artisanat varié. La commune abrite un établissement médico-social régional. L'association du musée local entretient l'ancienne scierie de Hätschberg et le moulin de Taa.


Bibliographie
– J. Hollenstein, Aus der Geschichte von Bütschwil, 1979
– D. Studer, Gemeinde Bütschwil, Ortsbilder und Bauten, 1993

Auteur(e): Hans Büchler / VV