Arrivabene, Giovanni

naissance 24.6.1787 à Mantoue, décès 11.1.1881 à Mantoue, cath., de Mantoue. Fils d'Alessandro et d'Adelaide Malaspina. Célibataire. Issu d'une famille noble italienne, lié aux dirigeants des Carbonari, A. dut se réfugier à l'étranger durant la domination autrichienne en Lombardie-Vénétie et il séjourna surtout en Belgique. Sensible aux problèmes de l'éducation, intéressé par l'économie politique et la statistique, il fit un voyage d'étude en Suisse en 1819 et y revint temporairement comme réfugié en 1822, nouant des relations avec de nombreuses personnalités. Il fut en contact avec l'éditeur Giuseppe Ruggia de Lugano, chez lequel il publia des essais sur le paupérisme ouvrier et des traductions d'ouvrages d'économistes anglais. En 1838, il séjourna à Magadino, où il fit une enquête minutieuse sur la condition des ouvriers de la commune. Il retourna en Italie après l'indépendance (1861).


Bibliographie
– R. Van Nuffel, éd., L'esilio di G. Arrivabene e il carteggio di Costanza Arconati, 1966
– G. Martinola, Gli esuli italiani nel Ticino, 1, 1980, 77-92

Auteur(e): Carlo Agliati / LT