Hemberg

Comm. SG, région du Toggenbourg, dans la partie préalpine du haut Necker, comprenant le village de H. au sommet d'une colline (945 m) à l'ouest du Necker, et les hameaux de Bächli, Mistelegg, Bomen, Harzenmoss, Brand, Lemberg, Starkenbach, Wis et Unterhemberg. 878 Hemmenberch, 1225 Hemberc. 1882 hab. en 1827, 1813 en 1850, 1348 en 1900, 1003 en 1950, 944 en 2000.

Les sources attestent une ancienne appartenance à l'abbaye de Saint-Gall (dès 878). En 1383, le domaine et le patronage revinrent à l'abbaye de Sankt Johann (sur la Thur). La basse justice passa en 1418 des barons de Hewen aux comtes de Toggenbourg. Constituant avec Brunnadern la juridiction de Gegenharzbuch, le village fut placé en 1468 sous la suzeraineté de l'abbaye de Saint-Gall, comme le reste du Toggenbourg. En 1565, H. et Sankt Peterzell reçurent un statut et formèrent le bailliage de Sankt Peterzell dans le bailliage supérieur (Oberamt) de la principauté abbatiale. La collature de l'église paroissiale (construite en 1214, incendiée en 1460 et 1623) appartint à Sankt Johann jusqu'en 1555. La Réforme fut introduite en 1522 par Johannes Dörig; mais dès 1526, le village fut paritaire, l'église servant aux deux confessions jusqu'à la construction de nouveaux lieux de culte (protestant en 1779 et catholique en 1782). La commune fut attribuée au district d'Obertoggenburg en 1803, à celui de Neutoggenburg en 1831. Le tissage de la mousseline (entreprise fondée au XVIIIe s., agrandie au début du XIXe s.) et la broderie à domicile provoquèrent une forte augmentation de la population, ce qui stimula la construction (quatre-vingts nouvelles maisons entre 1751 et 1791). Le recul du filage et du tissage, que la broderie ne compensa qu'en partie, entraîna dans la seconde moitié du XIXe s. un déclin économique et démographique, quelque peu atténué au XXe s. grâce au tourisme. Station climatique depuis la fin du XIXe s., site protégé, H. offre deux remontées mécaniques et des pistes de ski de fond. Des lignes de cars postaux mènent à Wattwil et à Sankt Peterzell. L'élevage, l'exploitation du bois et l'hôtellerie constituent les piliers de l'économie.


Bibliographie
– H.M. Stückelberger, Hemberg 878-1978, 1978

Auteur(e): Hans Büchler / PL