Wildhaus

Ancienne commune SG, région du Toggenbourg, ayant fusionné en 2010 avec Alt Sankt Johann pour former la commune de Wildhaus-Alt Sankt Johann. Situé à la transition entre la vallée de la Thur et le Rheintal, le territoire communal s'étendait des deux Appenzells au nord (limite marquée par le Säntis et l'Altmann, à 2502 et 2435 m) au Gamser Rugg (2076 m) dans les Churfirsten au sud. Il comprenait le village de W., les quartiers de Lisighaus et de Schönenboden, ainsi que les hameaux d'Oberdorf et de Schwendi. 1334 Wildenhuss. 1111 hab. en 1827, 1163 en 1850, 1097 en 1900, 1160 en 1950, 1260 en 2000.

A la fin de l'époque romaine, les alpages furent exploités par la population romane du Rheintal. Les comtes de Toggenbourg achetèrent en 1313 le château fort de Wildenburg, qui avait été construit par les von Sax, et acquirent en 1320 et 1329 des terres entre la gorge de la Simmi et Starkenbach. Après avoir appartenu à la juridiction de Werdenberg, W. eut dès 1439 le libre choix de son amman et de ses juges. Passé en 1468, avec le comté de Toggenbourg, sous la souveraineté de l'abbé de Saint-Gall, le village devint en 1803 une commune du canton de Saint-Gall. Une chapelle est attestée au château de Wildenburg en 1381. Rattaché à la paroisse de Gams jusqu'en 1484, W. adopta la Réforme en 1524. La messe fut réintroduite en 1595. L'église servit aux deux confessions jusqu'en 1776; une église catholique, construite en style baroque par Johann Ferdinand Beer, fut consacrée en 1777. Les protestants constituèrent un fonds scolaire en 1752; des collèges se trouvaient au village de W. (qui eut aussi dès 1759 une école catholique), à Lisighaus, au Schönenboden et, temporairement, à Schwendi. L'école réale de Lisighaus ouvrit en 1876. La route carrossable pour Gams fut aménagée en 1830. Les cures de petit-lait se développèrent dès 1860. Le funi-luge W.-Oberdorf entra en fonction en 1937, le télésiège Oberdorf-Gamsalp en 1945, suivi d'autres télésièges et de téléskis. Lieu de villégiature et de congrès, W. comptait quinze hôtels en 2012. L'économie alpestre et l'exploitation forestière étaient les principales activités, à côté du tourisme. La maison natale du réformateur Ulrich Zwingli, construite en 1449, est l'une des plus anciennes maisons en bois en Suisse. Le marais de Munzenriet, dans la zone des sources de la Thur, est sous protection depuis 1991.


Bibliographie
– O. Widmer, Das oberste Toggenburg, 1945
– H. Büchler, Das Toggenburg in alten Ansichten vom 17. bis 19. Jahrhundert, 1975
– E. Baur, Das oberste Toggenburg, 1992

Auteur(e): Hans Büchler / PM