Office fiduciaire suisse pour le contrôle du trafic des marchandises

Pour éviter que, durant la Première Guerre mondiale, des marchandises allemandes ne parviennent par le canal d'entreprises suisses aux mains des pays de l'Entente, on créa, en juin 1915, l'Office fiduciaire zurichois pour l'importation de marchandises allemandes en Suisse, auquel se joignit, à la fin d'août, l'Autriche-Hongrie. Ce service contrôlait et garantissait aux empires centraux que leurs exportations n'étaient destinées qu'à la consommation intérieure suisse. De petite taille et peu structuré, il fut transformé en juillet 1918, sur pression allemande, en une organisation nettement plus importante, à savoir l'Office fiduciaire suisse pour le contrôle du trafic des marchandises (souvent désigné par son nom abrégé allemand: Schweizerische Treuhandstelle ou STH), sur le modèle de la Société suisse de surveillance économique. Il cessa ses activités à la fin de la guerre et fut liquidé le 26 juin 1919.


Sources imprimées
Berichte über die Organisation, Entwicklung und Tätigkeit der Kontrollstellen, 1919
Bibliographie
– H. Ochsenbein Die verlorene Wirtschaftsfreiheit, 1914-1918, 1971
– R. Rossfeld, T. Straumann, éd., Der vergessene Wirtschaftskrieg, 2008, 11-59

Auteur(e): Bernard Degen / AN