21/11/2016 | communication | PDF | imprimer | 

Sankt Gallenkappel

Ancienne commune SG, région de See-Gaster, dès 2013 partie de la commune d'Eschenbach (SG) avec Goldingen. Au sud-ouest du col du Ricken, sur le coteau entre la plaine de la Linth et Tweralpspitz (1332 m), comprenant notamment le village de S. et les hameaux de Bezikon, Rüeterswil et Walde. Deux anciennes routes de commerce et de pèlerinage reliant le Toggenbourg au lac de Zurich par la Laad et le Hummelwald convergeaient à S. A l'emplacement de l'église paroissiale se dressait, vraisemblablement dès le IXe s., une chapelle dédiée à saint Gall qui donna son nom à la localité. 1275 San Galli capella, 1425 bi Sant Gallencappel, nom usuel (jusqu'à nos jours) Chappele. 1229 hab. en 1850, 1008 en 1900, 1110 en 1950, 1719 en 2000. Colonisation alémane à partir du VIIe s. (Bezikon, Rüeterswil, Bauwil, Geretingen, Zuppigen, Ruodligen), puis défrichements des hauteurs (Holz, Widen, Walde, Altschwand, Cholrüti). Au IXe s., S. fut incorporé à la seigneurie foncière de l'abbaye de Saint-Gall. Après le rachat de la seigneurie d'Uznach par les comtes de Toggenbourg, une paroisse dédiée à saint Laurent et à saint Gall fut probablement fondée au XIIIe s. Jusqu'à la création de la commune politique (1803), S. fit partie de Rüeterswil (l'une des sept communes du comté d'Uznach) qui de développa grâce à ses vastes biens communaux. Ce n'est qu'après la construction de l'église rococo (1754-1764) que le petit village paroissial de S. devint le centre de la commune. Celle-ci fut rattachée contre son gré (la famille Raymann était à la tête des partisans de Schwytz) au canton de Saint-Gall avec la région de la Linth. L'ouverture de la route du Ricken en 1830 permit un modeste essor de S. qui conserva jusque vers 1950 son caractère paysan. Dans les années 1970, une forte activité de construction fit augmenter le trafic pendulaire vers Rapperswil-Jona, Uznach et le canton de Zurich. Au début du XXIe s., de nombreuses entreprises industrielles et artisanales étaient actives dans le bâtiment et les transports. Aire de sports et loisirs d'Atzmännig. Place d'exercice militaire de Cholloch.


Bibliographie
– A. Küng, Aus der Geschichte von Sankt Gallenkappel, 1951
MAH SG, 4, 1966, 478-517
Sankt Gallenkappel, 1991

Auteur(e): Alois Stadler / FP