No 1

Quinet, Edgar

naissance 17.2.1803 à Bourg-en-Bresse, décès 27.3.1875 à Versailles, cath., Français. Fils de Jérome, avocat, et de Marie-Anne-Eugénie Rosat. ∞ 1) 1834 Minna Moré, 2) 1852 Hermione Asaki. Séjours en Allemagne (traduction de Johann Gottfried Herder, 1826-1838). Professeur d'histoire des langues et littératures de l'Europe méridionale au Collège de France (1841-1846, 1848-1852). Député à l'Assemblée nationale (1848 et 1871). A la suite du coup d'Etat de Louis Napoléon Bonaparte en 1851, Q. se réfugia à Bruxelles jusqu'en 1858. Après deux séjours en Suisse alémanique en 1857 et 1858, il s'installa à Veytaux, puis à Territet, avant de retourner à Paris en 1870. Durant cet exil suisse, il écrivit son œuvre majeure La Révolution (1865) et entretint des contacts avec les milieux scientifiques de Genève (entre autres, Alphonse Favre et Alphonse de Candolle), où il refusa deux fois une chaire à l'académie.


Oeuvres
Œuvres complètes, 1989-1990 (réimpr.)
Fonds d'archives
– Fonds BCUL et Bibl. nationale de France
Bibliographie
– M. Du Pasquier, Edgar Quinet en Suisse, 1959
– W. Aeschimann, La pensée d'Edgar Quinet, 1986
– Francillon, Littérature, 2, 280-281

Auteur(e): Anne Hofmann