Wangen-Brüttisellen

Comm. ZH, distr. d'Uster, comprenant les villages de Wangen et de Brüttisellen, en bordure de la plaine de la Glatt. 1207 Britisseldon, 1242 Wangen apud Glatto. Env. 105 hab. en 1467, 217 en 1634, 538 en 1762, 812 en 1836, 780 en 1850, 1188 en 1900, 1460 en 1910, 1780 en 1950, 3692 en 1970, 5978 en 2000. Tumulus hallstattien au Wieslistein. La commanderie de Bubikon reçut des Neu-Rapperswil des terres à Wangen (entre 1194 et 1198, époque de sa fondation). Avant 1326, elle reprit des Habsbourg les droits de basse justice sur Wangen et Hermikon (comm. Dübendorf). En 1618, elle vendit la seigneurie justicière de Wangen à la ville de Zurich, qui en fit en 1631 une basse juridiction au sein du bailliage de Kyburg. Brüttisellen, siège d'une famille de barons dans la première moitié du XIIIe s., fut attribué à l'Unteramt du même bailliage. La haute justice sur les deux villages passa des Kibourg aux Habsbourg, puis à Zurich en 1424 et 1452. L'église de Wangen, construite vers 1100, mentionnée en 1326, était dédiée à Notre-Dame ou à sainte Vérène (bâtiment actuel de 1874-1876). Au XIVe s., la commanderie de Bubikon possédait le patronage, qu'elle céda à Zurich en 1618. Brüttisellen fit partie de la paroisse de Wangen dès le Moyen Age central. Les soles se trouvaient en hauteur, sur des terrains morainiques, alors que les communaux étaient situés dans la plaine marécageuse, où l'on exploita la tourbe aux XVIIIe et XIXe s., comme combustible. L'industrie du coton à domicile se développa à Wangen au XVIIIe s. (env. 90 fileurs et 47 tisserands en 1787). La commune, constituée en 1798 sur le territoire de la paroisse, fut rattachée aux districts de Bassersdorf, puis de Bülach (1803), Greifensee (1814) et Uster (1831). Les communes civiles (Zivilgemeinden) de Wangen et de Brüttisellen (supprimées en 1970 et 2009) étaient issues des communautés villageoises. Deux petits ateliers de filage furent ouverts à Wangen vers 1830. Caspar Appenzeller les transforma en retorderie de soie et institut d'éducation pour jeunes filles en 1856-1857; il fonda aussi un foyer pour garçons à Brüttisellen en 1874. L'aménagement de la route principale Zurich-Winterthour (1841) et l'inauguration de la halte de Dietlikon par les Chemins de fer du Nord-Est (1865) stimulèrent le développement de Brüttisellen; cette localité rurale se transforma en village ouvrier en accueillant dans les années 1890 la fabrique de chaussures Walder, bientôt le plus gros employeur de la région. En 1930, 64 % de la population active domiciliée dans la commune travaillaient dans le secteur secondaire. L'aménagement en 1910 de l'aérodrome de Dübendorf, situé en partie sur le territoire de la commune de W., n'entraîna pas d'essor immobilier à Wangen. Dans les années 1960, Brüttisellen fut englobé dans l'agglomération de Zurich-Nord, alors que Wangen voyait se multiplier les maisons individuelles. A Brüttisellen se trouve un accès à l'autoroute A1 (1974) et la bifurcation entre celle-ci et l'autoroute de l'Oberland A53. En raison de la forte croissance de Brüttisellen, l'administration y fut transférée en 1959 et la commune prit en 1976 le nom de W. (au lieu de Wangen).


Bibliographie
– H. Walder-Appenzeller, Caspar Appenzeller, 1903
MAH ZH, 3, 1978, 583-605

Auteur(e): Ueli Müller / MBA