No 3

Watt, Jean-Amédée

naissance 5.2.1775 à Bienne, décès 16.9.1834 au domaine de Löwenbourg (comm. Pleigne), prot., de Bienne. Fils d'Emmanuel, marchand, et de Catharine Moser. ∞ Julie Vérène Verdan, fille de François Verdan. Ecoles à Bienne, puis à Orbe. A Delémont dès 1799, W. se signale par des travaux d'agronomie, de botanique, de génie civil, ainsi que l'ouverture d'un établissement d'éducation controversé. Retiré après 1815 sur le domaine de Löwenbourg, appartenant à son beau-père, il le transforme en station d'essai pour une agriculture rationnelle. Aussi ingénieur, il travaille à des projets de travaux publics, comme les routes du Haut-Hauenstein et Bienne-La Neuveville. Il dresse le plan d'une grande route commerciale reliant la France à l'Italie à travers le canton de Berne avec tunnels sous le Jura et la Gemmi (1833). Membre de l'Assemblée constituante bernoise et de son comité de rédaction (1831), député libéral au Grand Conseil (1831-1834).


Bibliographie
– F. Volmar, «Un grand Jurassien: Jean-Amédée Watt (1775-1834)», in Les intérêts économiques du Jura, 1934, no 5, 65-72
– W. et M. Bourquin, Biel, stadtgeschichtliches Lexikon, 1999, 477 (avec erreur)
– O. Krebs, Die Geschichte des "Liimenpfades" am Bielersee, 2002

Auteur(e): François Kohler