19/02/2009 | communication | PDF | imprimer

Kaltbrunn

Comm. SG, région de See-Gaster. Le village de K. et les hameaux de Fischhausen, Wilen et Steinenbrücke occupent des cônes de déjections en bordure de la plaine de la Linth; plus haut se trouvent Gublen, Chirnen et Altwies (habitat dispersé). 940 Chaldebrunna. 1572 hab. en 1838, 1700 en 1900, 2279 en 1920, 2451 en 1950, 3694 en 2000. Vestiges d'habitat préhistorique au Schlossbüchel. Le domaine de K. dépendit sans doute de celui de Benken, avant de passer à Einsiedeln en 940. Il fut administré par les mayors de K. (résidant au "Steinhaus" d'Altbreiten?) dès le XIIIe s. et par des ammans de l'abbaye dès le milieu du XVe s. Le château fort de Bibiton, probablement construit au XIIIe s. et résidence de vassaux des Toggenburg et d'Einsiedeln (les Bruchi, les mayors de K.) de 1358 à 1443, a vraisemblablement été détruit lors de la guerre de Zurich en 1444. Les avoués d'Einsiedeln exercèrent la haute juridiction jusqu'en 1438. Ensuite, le Tagwen de K. fit partie du Gaster, bailliage commun de Schwytz et de Glaris et dès 1803 du nouveau canton de Saint-Gall. L'église paroissiale Saint-Georges ("Oberkirch", par opposition à l'"Unterkirch" de Benken), fondée au Xe s., fut démolie et reconstruite au cœur du village entre 1819 et 1821. K. adopta la Réforme en 1529 mais fit marche arrière sous pression de Schwytz après la seconde guerre de Kappel. Les plus importantes sources de revenus ont longtemps été l'élevage et la céréaliculture. La foire au bétail d'automne, sans doute antérieure à 1553, garde aujourd'hui son importance régionale. Le canal de la Linth (1807-1823), la correction des torrents vers 1830 et un réseau de canalisations (1879-1883) libérèrent K. des inondations. Le Kaltbrunner Riet, marais protégé depuis 1994, est un vestige des anciens marécages. Le percement du tunnel du Ricken (1904-1910) permit le raccordement au réseau ferroviaire. On exploita des mines de charbon à Uzenbühl et Gublen au XIXe s. et pendant les guerres mondiales. Une fabrique de ressorts (1927) et la fabrique de meubles de la Linth (1973) sont les principales entreprises de K. La structure économique s'est considérablement modifiée au XXe s.: la part du secteur tertiaire s'est multipliée par cinq, celle du secondaire a grossi d'un tiers. Les constructions de la périphérie témoignent du développement récent de la commune; beaucoup de résidents travaillent aujourd'hui à l'extérieur. L'école secondaire date de 1935, le centre scolaire de 1978. Un musée local a été inauguré en 1977, la halle polyvalente du "Kupfen Treff" en 1997.


Bibliographie
– J. Fäh, Die grundwirtschaftliche Entwicklung der Gemeinde Kaltbrunn, 1921
– J. Fäh, Die Geschichte der Pfarrkirche Sankt Georg zu Oberkich und Kaltbrunn, 1940
MAH SG, 5, 1970, 95-140

Auteur(e): Stefan Paradowski / PL