Volketswil

Comm. ZH, distr. d'Uster, à la limite sud-est de la vallée de la Glatt, comprenant les quartiers de V., Hegnau, Zimikon et les villages de Kindhausen et Gutenswil. 904 Folcharteswilare. Env. 155 hab. en 1467, 405 en 1634, 1095 en 1738, 2028 en 1850, 1515 en 1900, 1844 en 1950, 10 033 en 1980, 14 070 en 2000.

Des vestiges d'habitat du Néolithique et du Bronze final ont été découverts près de V. et de Hegnau. Un cimetière du haut Moyen Age à Hegnau atteste une colonisation alémane (VIe-VIIe s.). Les seigneurs de Zimikon, cités au XIIIe s., appartenaient à la noblesse ministériale des Kibourg, ceux de Hegnau étaient probablement des ministériaux des comtes de Rapperswil. Hegnau passa avec la seigneurie de Greifensee à la ville de Zurich en 1402 et dépendit jusqu'en 1798 du bailliage de Greifensee. Les haute et basse justices des autres villages échurent également à Zurich avec le comté de Kyburg en 1424 et 1452 et firent partie jusqu'en 1798 du bailliage de Kyburg. En 1798, la commune nouvellement créée fut rattachée au district d'Uster. Au spirituel, les cinq villages relevaient de la paroisse d'Uster. La chapelle Notre-Dame à Hegnau, qui remonte au XIIIe s., est mentionnée pour la première fois en 1503/1504 et la chapelle Sainte-Agathe à V. en 1369/1370. En 1638, V. fut érigé en paroisse (englobant Gutenswil dès 1767) dont la collation appartenait au Petit Conseil de Zurich. L'église catholique Saint-Nicolas-de-Flue a été construite en 1971.

V. réglementa l'accès à la bourgeoisie en 1573, Hegnau en 1589 et Gutenswil en 1650; Kindhausen se dota d'un règlement communal en 1794. Au XIXe s., les cinq villages formaient des communes scolaires et civiles (Zivilgemeinden), qui furent supprimées en 1919 et 1931. L'industrie textile à domicile, qui s'était répandue aux XVIIe et XVIIIe s., occupait en 1787 près de 40% de la population. L'absence d'énergie hydraulique freina au XIXe s. l'implantation d'usines. Après que la route Zurich-Uster eut été aménagée et celle de Hegnau-Fehraltorf construite vers 1840, Hegnau se transforma en village-rue tandis que les autres localités conservaient une structure lâche jusque tard au XXe s. Dans les années 1960, V. fut aspiré dans le mouvement de spéculation immobilière. Entre V. et Hegnau, où le Tribunal fédéral ordonna la création d'un plan de zone (1967), l'entreprise Ernst Göhner AG éleva un lotissement d'immeubles controversé pour environ 4000 nouveaux arrivants. L'auberge de campagne Wallberg (1968) et le centre commercial Volketswil (1973) représentèrent de nouveaux pôles d'attraction pour la région. D'autres grands ensembles, près de Hegnau, et des villas familiales, près de V., renforcèrent le caractère de banlieue de la partie inférieure de la commune. La zone industrielle au sud de Zimikon, créée en 1962 avec un raccordement au chemin de fer et à l'autoroute, est devenue au cours des années 1980 un important centre régional d'activités. Le Griespark, complexe culturel et sportif, a été ouvert en 2009 dans une situation centrale.


Bibliographie
– H. Bachmann et al., Göhnerswil, 1972
MAH ZH, 3, 1978, 522-542
– B. Frei, Volketswil: dörfliches Leben vor 1800, 1993
– B. Frei, Volketswil: 19. und 20. Jahrhundert, 1996
– P. Niederhäuser, «Einkaufszentrum Volkiland», in Vom Grabhügel zur Ökosiedlung, éd. R. Böhmer et al., 2007, 316-317

Auteur(e): Ueli Müller / FP