Vilters-Wangs

Comm. SG, région du Sarganserland. Situé à l'écart des grandes voies de transit, sur les alluvions du ruisseau de Vilters à son débouché dans la vallée du Rhin, V. comprend les communes bourgeoises et paroisses de Vilters et Wangs; son territoire s'étend jusqu'aux Graue Hörner (Pizol). Vers 843 Filtris. 1659 hab. en 1850, 1720 en 1900, 2205 en 1950, 3891 en 2000. Le nom actuel a été adopté en 1996.

La colline fortifiée de Severgall, au-dessus de V., a livré des objets du Néolithique (hache; IVe millénaire av. J.-C.), du Bronze (ancien et final), de La Tène finale et de l'époque romaine (monnaies, fibules; Ier-IVe s.). L'endroit est mentionné dans le polyptyque rhétique, vers 840, comme possession du couvent de Pfäfers. Vilters releva d'abord de la paroisse de Mels. Jusqu'à son rachat par la commune en 1563, la dîme allait à l'abbaye de Pfäfers. La localité devint une paroisse en 1487. Au bas Moyen Age, Vilters fut fréquemment en conflit avec le village voisin de Wangs à propos des frontières dans la gorge du Valeis. L'église paroissiale Saint-Médard fut reconstruite en 1785 par l'abbaye de Pfäfers, qui détenait la collation. Rattachés en 1803 à la commune de Ragaz, Vilters et Wangs formèrent dès 1816 une nouvelle commune. Le village fut en 1800 la proie d'un incendie qui ne laissa intacts que l'église, la cure et le moulin, puis à nouveau en 1909. La plaine du Rhin et le village subirent plusieurs inondations, notamment en 1764 et en 1840. Pour le pâturage, les paysans utilisaient les alpages et les terres de la plaine (communaux de Baschär et Rheinau). A l'époque moderne, l'agriculture prit son essor aux alentours du village et à Rheinau. La correction de la Saar (1865-1876), qui a sa source dans le territoire de Vilters, améliora les conditions économiques. Des travaux furent également effectués par la suite sur le cours du ruisseau de Vilters. L'entreprise Elco (Looser) & Co. (installations de chauffage à mazout et à gaz), fondée en 1928, devint rapidement un élément important de la vie économique locale. L'école secondaire privée de garçons Sonnenberg exista entre 1950 et 2011. En 2000, les communes scolaires primaires de Vilters et Wangs et celle secondaire de V. ont fusionné pour former la commune scolaire de V.


Bibliographie
MAH SG, 1, 1951
– L. Bigger, Ortsgeschichte von Vilters, 1979
– B. Overbeck, Geschichte des Alpenrheintals in römischer Zeit, 1, 1982, 91-93
– W. Vogler, éd., Ein halbes Jahrtausend Pfarrei St. Medard Vilters, 1987

Auteur(e): Werner Vogler / LA