18/12/2014 | communication | PDF | imprimer

Quarten

L'édition imprimée de cet article comporte des images. Commandez le DHS chez notre éditeur.

Comm. SG, région du Sarganserland. Commune de montagne ayant des ramifications au sud et au nord du lac de Walenstadt et comprenant les villages de Q., Oberterzen et Unterterzen, Mols, Murg et Quinten. 801-850 in Quarto (selon une copie de document), env. 1220 in Quartin. 1627 hab. en 1831, 1995 en 1850, 2205 en 1900, 2727 en 1950, 2749 en 2000.

Des vestiges de l'âge du Bronze et des toponymes romans témoignent d'une occupation ancienne. Les noms de Guns, Terzen, Q. et Quinten apparurent vraisemblablement lors du recensement des terres de l'évêché de Coire au haut Moyen Age. A l'époque carolingienne, l'abbaye de Pfäfers possédait la plus grande partie des terres de Q. De 1249 à 1838, elle détint le droit de collation de la chapelle, mentionnée pour la première fois vers 840. Une administration seigneuriale, comprenant un domaine (Meierhof) et un tribunal, existait au plus tard au XIIIe s. Le château de Bommerstein, mentionné en 1313, fut incendié par les Glaronais en 1386 et détruit en 1440. Q. appartint au bailliage habsbourgeois de Windegg jusqu'en 1438, puis à celui de Gaster jusqu'en 1798. A la suite de querelles, la haute justice fut attribuée au bailliage de Sargans en 1519, le bailliage de Gaster conserva les autres droits de souveraineté. Les communautés de Q., Oberterzen, Quinten, Mols et Murg, auj. comm. bourgeoises et scolaires, se formèrent au bas Moyen Age; les premiers règlements d'exploitation (chemins, pâturages, etc.) remontent au XVe s. Au spirituel, Q. se détacha de Walenstadt en 1523 pour former une paroisse, à laquelle furent ensuite rattachés Quinten et Murg (dotés de chapelles depuis le bas Moyen Age). Murg et Mols furent aussi érigés en paroisse au XVIIIe s. Johannes Brötli et Hans Hagner introduisirent la Réforme en 1523. Après l'iconoclasme de 1529, les habitants de la commune revinrent à l'ancienne foi en 1532. Les paroisses de Q., Murg et Mols se réunirent en 1803 pour former la commune de Q., avec Unterterzen pour siège administratif, mais sans centre véritable. Q. devint également une commune scolaire avec Oberterzen, Quinten, Mols et Murg. Jusqu'au XXe s., l'artisanat et le commerce ne s'y développèrent guère. Les habitants de Q. vivaient essentiellement de l'élevage et de l'économie alpestre. La filature de Murg créa des emplois en 1835. La construction de routes le long du lac de Walenstadt et sur le Kerenzerberg en 1848, ainsi que la ligne ferroviaire desservant Murg et Unterterzen en 1859 attirèrent de nouvelles industries, telle la fabrique de ciment et de chaux Unterterzen en 1897. A partir de 1953, les remontées mécaniques fournirent des emplois saisonniers. Une fois l'autoroute du lac de Walenstadt ouverte en 1987, le tourisme de vacances s'ajouta au tourisme d'excursion. Au début du XXIe s., l'offre touristique comprend, entre autres, le complexe de Männis et Wisen (Oberterzen) et des campings à Oberterzen et Murg. Q. abrite le centre de formation de Neuschönstatt depuis 1956. Le téléphérique Unterterzen-Flumserberg a été modernisé en 2004. Le village de vacances Walensee, construit au bord du lac à Unterterzen, a été ouvert en 2009; il a permis la création de quarante-cinq nouveaux emplois et a favorisé l'essor économique de la commune.


Bibliographie
– L. Pfiffner, Quarten, 1971
– L. Pfiffner, Die Gebetsstätten im Sarganserland, 1986
– L. Pfiffner, Gemeinde Quarten, 1997

Auteur(e): Paul Gubser / AN