10/10/2012 | communication | PDF | imprimer

Thal (SG)

Comm. SG, région de Rorschach, comprenant depuis 1803 les villages de T., Altenrhein, Buechen, Buriet, Staad et divers hameaux, située dans la plaine entre le Vorderland appenzellois, le Buchberg et le lac de Constance. 1163 curtis tale. 2748 hab. en 1850, 3546 en 1900, 4025 en 1950, 4919 en 1970, 5996 en 2000.

En 1163, l'évêque de Constance vendit le domaine de T., qui comprenait aussi Buechen, Heiden, Lutzenberg, Rheineck, Staad et Wolfhalden, y compris l'église paroissiale, à Rodolphe von Pfullendorf. Celui-ci le légua ensuite à l'empereur Frédéric Ier. Le domaine de T. devint en 1209 le bailliage impérial de Rheineck. La construction de la première église remonte probablement aux environs de 700. En 1341, la basse juridiction, les droits de patronage sur l'église et le domaine (Kelnhof) de T. furent cédés en gage aux seigneurs de Sulzberg. Le Kurzenberg se détacha de T. en 1429; le partage des communaux eut lieu en 1598. La ville de Rheineck s'émancipa définitivement en 1498. Les communiers se partagèrent les biens communaux de Buriet en 1770. T. fit partie du bailliage du Rheintal (1490-1798), du district helvétique du Rheintal (1798-1803), puis des districts saint-gallois du Rheintal (1803-1831) et de l'Unterrheintal (1831-2002). La paroisse de T. (église Notre-Dame) comprenait aussi Buechen, Staad, Rheineck, les communes appenzelloises de Heiden, Lutzenberg et Wolfhalden, ainsi que Gaissau, en Autriche, jusqu'en 1791. Elle passa à la Réforme de 1529 à 1532, puis devint paritaire. Le partage des biens ecclésiastiques advint en 1712. La paroisse protestante de T.-Lutzenberg fut constituée en 1716, le temple de Buechen-Staad construit en 1790. Dès le XVIe s., des nobles et des bourgeois de la ville de Saint-Gall firent bâtir à T. des châteaux et des maisons de campagne. La commune était régulièrement exposée aux crues du Rhin et des rivières du Vorderland (travaux d'endiguement en 1889-1897). Quarante-neuf bâtiments furent détruits par un incendie en 1806. Avant la Deuxième Guerre mondiale, l'agriculture était la principale activité de T., en particulier la céréaliculture jusque vers 1850 (douze moulins). L'extraction du grès remonte au bas Moyen Age. La culture de la vigne est attestée au Xe s. déjà sur le Buchberg (96 ha en 1886, 20 ha en 1992). La coopérative vinicole de T. fut fondée en 1916. L'industrie s'implanta avec une retorderie en 1813 (adjonction d'une teinturerie en 1891), une fabrique de gaze de soie en 1836 (production en fabrique et à domicile), une cartonnerie en 1862. L'ancien hôpital (1885), transformé en hôpital communal (1916), puis en centre régional de soins (1979) et le gymnase de Marienburg des missionnaires de Steyl (1930) permettent à T. d'offrir des services au niveau régional. La topographie et la dispersion de l'habitat nécessitent une infrastructure importante. Profitant du raccordement à l'autoroute (1973), diverses entreprises industrielles et artisanales (pour un total de 3142 emplois en 2005) se sont établies, principalement à Buriet, tandis qu'à Buechen se trouvent plutôt les quartiers résidentiels et les équipements scolaires et de loisirs.


Bibliographie
– P. Bütler, «Geschichte des St. Gallischen Rheintals bis zum Jahr 1500», in Mitteilungen zur vaterländischen Geschichte, 36, 1920, 207-284
– R. Dornbierer, Geschichtliches über den Hof Thal, 1975
Unser Rheintal, 1992, 210-249

Auteur(e): Peter Müller / LA