02/02/2005 | communication | PDF | imprimer | 
No 6

Fontana, Domenico

L'édition imprimée de cet article comporte une image. Commandez le DHS chez notre éditeur.

naissance 1543 à Melide,décès 28.6.1607 à Naples (sépulture à Sainte-Anne-des-Lombards), cath., de Melide. Fils de Sebastiano et de Domenica. ∞ Elisabetta Paduschi. A l'instar de nombreux architectes tessinois, F., jeune stucateur, se rendit à Rome vers 1563. Il entra au service du pape Grégoire XIII comme maître d'œuvre. Sa rencontre en 1574 avec Felice Peretti, cardinal Montalto et futur pape Sixte Quint, fut décisive. Pour ce dernier, il bâtit la villa Montalto sur l'Esquilin, d'imposants mais monotones palais (dont la Bibliothèque vaticane) au Vatican, sur le site du Latran et sur le Quirinal, la loge des bénédictions de la basilique du Latran, ainsi que, dans la basilique Sainte-Marie-Majeure, l'intéressante chapelle de la crèche de Bethléem. Avec son frère Giovanni, F. construisit également l'aqueduc Felice pour approvisionner les quartiers supérieurs de la ville, la fontaine de Moïse, le pont Borghetto sur le Tibre et, avec Giacomo della Porta, la coupole de Saint-Pierre. F. atteignit l'apogée de sa célébrité en érigeant les grands obélisques de la place Saint-Pierre (1586) et en édifiant les places Sainte-Marie-Majeure (1587), Saint-Jean-du-Latran (1588) et Sainte-Marie-du-Peuple (1589). Il fut largement impliqué dans la conception de ces bases de la Rome baroque, même s'il n'est pas prouvé qu'il aurait planifié la nouvelle ville voulue par le pape. La construction ou l'achèvement des via Felice et via Pia, ainsi que de la place des Thermes et de celle du Quirinal datent de cette époque. La transformation du Colisée en manufacture et logements pour ouvriers lainiers, que F. avait projetée, ne fut pas réalisée. A la mort de Sixte Quint en 1590, F. perdit sa place à la cour pontificale. Au service du roi de Naples à partir de 1592, il dirigea la transformation des installations portuaires de Bari et de Naples, poursuivit des travaux de drainage et construisit les voies menant à Chiaia et Santa Lucia, ainsi que le palais Carafa della Spina. Il entreprit en 1600 son ouvrage le plus important à Naples, le palais royal, signant Dominicus Fontana Patritius Romanus Auratae Militae Aeques Inventor (patricien, chevalier de l'Eperon d'or, inventeur) sur la plinthe d'une colonne du portail de gauche. F. fut l'ingénieur le plus célèbre de son temps, un urbaniste influent et l'un des architectes tessinois les plus renommés.


Oeuvres
Della trasportatione dell'obelisco Vaticano e delle fabriche di nostro Signore Papa Sisto V, 1590, complété en 1604 (rééd. 1979 par A. Carugo; rééd. partielle 1987 par D. Conrad, avec trad. all)
Bibliographie
– A. Muñoz, Domenico Fontana, architetto, 1944
– R. Schiffmann, Roma felix, 1985
– T. Colletta, «Domenico Fontana a Napoli», in Storia dellà Città, 44, 1987, 76-118
– B. Burkart, Der Lateran Sixtus V. und sein Architekt Domenico Fontana, 1989
– G. Curcio, L. Spezzaferro, Fabbriche e architetti ticinesi nella Roma barocca, 1989
– M. Pfister, Repertorium der Magistri Luganesii, 1, 1994
DBI, 48, 638-643

Auteur(e): Heinz Horat / AN