No 2

Tillier, Anton Ludwig

baptême 7.6.1750 à Gsteig bei Interlaken (comm. Gsteigwiler), décès 11.3.1813 à Aarberg, prot., de Berne. Fils de Samuel, bailli d'Interlaken, et de NN von Rodt. Petit-fils de Samuel ( -> 14). Célibataire. Haute école (académie) de Berne. Officier en France. T. fut membre du Grand Conseil de Berne (1785). Sa vie dissolue lui attira de nombreux ennemis, ce qui l'empêcha de devenir avoyer. Se sentant rejeté, il adopta les idéaux révolutionnaires et entra en conflit avec l'avoyer Niklaus Friedrich Steiger. En 1797, T. fut envoyé avec Abraham Friedrich von Mutach à Paris pour défendre les intérêts de Berne. Il fomenta avec la France la chute du régime patricien, devint membre du gouvernement provisoire en mars 1798, puis préfet national du nouveau canton de Berne. Ne se conformant pas suffisamment à la volonté française, T. fut destitué en janvier 1799 et se retira dans son domaine à Mühletal près d'Aarberg.


Bibliographie
– von Rodt, Genealogien, 5, 281
– Feller, Bern, 4
– Junker, Berne, 1

Auteur(e): Christoph Zürcher / GAR