• <b>Carl Stooss</b><br>Portrait photographique du juriste bernois vers 1930 (Bibliothèque nationale suisse).

No 2

Stooss, Carl

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

naissance 13.10.1849 à Berne, décès 24.2.1934 à Graz, prot., de Berne. Fils de Sigmund Karl, boucher et conseiller d'Etat, et de Julie Albertine Luise von Rümelin. Frère d'Alfred ( -> 1). ∞ Anna Martha Ziegler. Etudes de droit à Berne, Leipzig, Heidelberg et Paris, brevet d'avocat (1873), doctorat (1878). Président du tribunal de district de Berne (1876-1879), S. fut privat-docent de droit privé et civil bernois (1879), puis professeur ordinaire de droit pénal à Berne (1882-1886) et juge à la cour suprême (1886-1888). Il fonda en 1888 la Revue pénale suisse. La même année, le Conseil fédéral le chargea d'élaborer un Code pénal suisse. Après avoir comparé le droit pénal des cantons (Les codes pénaux suisses: rangés par ordre de matières et publiés à la demande du Conseil fédéral, 2 vol., 1890), il publia en 1893 un Avant-projet de Code pénal suisse, combinant l'idée innovatrice de la réinsertion des criminels avec celle de la punition comme réparation du dommage causé. Son style clair et concis fit de lui un grand législateur, qui marqua les réformes pénales de nombreux pays. En 1891, S. revint à titre gracieux à l'université de Berne, en qualité de professeur de droit pénal suisse comparé. N'ayant plus de quoi vivre au terme de son mandat fédéral, il accepta un poste à Vienne (1896, retraite en 1921), où il ne parvint pas à réformer le droit pénal autrichien. La perte de ses biens en 1919 l'empêcha de revenir en Suisse. Dès 1920, S. élabora pour le Conseil fédéral un projet de procédure pénale. Malgré de nombreuses distinctions, notamment son affiliation à l'Académie autrichienne des sciences en 1925, S. mourut dans l'isolement.

<b>Carl Stooss</b><br>Portrait photographique du juriste bernois vers 1930 (Bibliothèque nationale suisse).<BR/>
Portrait photographique du juriste bernois vers 1930 (Bibliothèque nationale suisse).
(...)


Oeuvres
– H. Planitz, éd., Die Rechtswissenschaft der Gegenwart in Selbstdarstellungen, 2, 1925, 205-235 (autobiogr.)
Bibliographie
– P. Kaenel, Die kriminalpolitische Konzeption von Carl Stooss im Rahmen der geschichtlichen Entwicklung von Kriminalpolitik und Straftheorien, 1981
– M. Rusca, La destinée de la politique criminelle de Carl Stooss, 1981
– R. Moos, «Carl Stooss in Österreich», in Revue pénale suisse, 105, 1988, 35-79
– L. Gschwend, «Carl Stooss (1849-1934)», in Revue pénale suisse, 112, 1994, 26-56

Auteur(e): Christoph Zürcher / RHD