Steinach

Comm. SG, région de Rorschach, sur le cours inférieur de la rivière homonyme, au bord du lac de Constance, comprenant les villages d'Untersteinach et Obersteinach, ainsi que les hameaux de Karrersholz, Engensberg et Haslen. 782 Steinaha. 464 hab. en 1800, 757 en 1850, 1276 en 1900, 1817 en 1920, 1752 en 1950, 2899 en 2000.

L'abbaye de Saint-Gall possédait, au IXe s. déjà, des biens importants à Untersteinach, ainsi qu'un port qui servait aux pèlerins et au transbordement des marchandises. En plus de leur château de Steinerburg, les seigneurs de S. eurent, au Moyen Age classique et tardif, des biens et des droits à Obersteinach. Johann von S. acquit en outre les droits de justice d'Untersteinach en 1358. En 1459, Kaspar Ruchenacker, bourgeois saint-gallois, vendit les droits de justice de S. à la ville de Saint-Gall. Cette dernière voulut en faire sa place de transbordement principale sur le lac de Constance et fit construire, en 1473, un grenier (Gredhaus) et une auberge, mais dut abandonner S., après la guerre de Saint-Gall (1490), à la principauté abbatiale qui en fit une juridiction du bailliage de Rorschach jusqu'en 1798. Le coutumier de 1509 remplaça celui négocié avec la ville de Saint-Gall en 1459 et 1462; le règlement d'établissement date de 1560. S. fut rattaché au canton du Säntis (district de Rorschach, 1798-1803), puis au canton de Saint-Gall (district de Rorschach 1803-2002, région de Rorschach dès 2003). En 1803, la commune de S. se vit attribuer Berg (SG) et Tübach, qui s'en séparèrent en 1832.

Une chapelle est mentionnée à Untersteinach en 845 et une église dès le Xe s. Tübach releva de la paroisse de S. jusqu'en 1742, tandis qu'Obersteinach (chapelle en 1674) dépendit de celle d'Arbon jusqu'au XIXe s. L'actuelle église paroissiale Saints-Jacques-et-André fut construite par Jakob Grubenmann en 1742-1743.

S. vivait de l'agriculture et de la pêche, auxquelles s'ajouta la fabrication de toile à partir du XVIIe s. Le port perdit de son importance au XIXe s. Dans la dispute pour le raccordement à la ligne ferroviaire Romanshorn-Rorschach (1869), S. dut s'incliner au profit de la commune voisine de Horn. L'industrie de la broderie atteignit son apogée autour de 1900, puis la crise économique des années 1920 et 1930 entraîna un recul démographique. La caisse Raiffeisen ouvrit une succursale en 1923. La station d'épuration régionale de Morgental entra en activité en 1973. Le commerce et l'industrie connurent un essor important dans les années 1970 (halle de montage Saurer, au moins 980 emplois en 1992). Le port de plaisance (1978) fut agrandi au début du XXIe s.


Bibliographie
– W. Müller, Die Herren von Steinach, 1958, 1-29
Steinach SG, Orientierungsschrift, 1975
– A. Schäfer, 50 Jahre Kirche Steinach, [2008]

Auteur(e): Peter Müller / AN