04/02/2013 | communication | PDF | imprimer | 

Walafrid Strabon

naissance 808/809 ,décès 18.8.849 sur les bords de la Loire, sépulture Reichenau. Issu d'une famille assez pauvre de la noblesse alémane. Le surnom Strabon (ou Strabus) signifie "le loucheur". Entré en 823 à l'abbaye bénédictine de Reichenau, W. en fréquenta l'école et y devint moine. En 827, il fut envoyé à Fulda pour étudier auprès de Raban Maur. En 829, il fut appelé à la cour de Louis le Pieux, où il fut probablement précepteur du futur Charles le Chauve. L'empereur le nomma abbé de Reichenau en 838. Le roi Louis le Germanique l'expulsa lors des querelles dynastiques autour de l'héritage paternel (840), puis se réconcilia avec lui et lui restitua sa charge (842). W. mourut accidentellement en se rendant à la cour de Charles le Chauve, investi d'une mission pour Louis le Germanique. Sa disparition amoindrit le rayonnement de Reichenau. Figure marquante de la renaissance carolingienne, il entretint dès ses années de formation d'étroites relations avec de nombreux érudits, notamment avec l'abbé de Saint-Gall Grimald et Gottschalk le Saxon. Son premier ouvrage, la Visio Wettini (824), d'après un récit en prose de l'abbé de Reichenau et évêque de Bâle Haito, fut suivi d'un poème sur le jardin du couvent, De cultura hortorum ou Hortulus (827). En outre, il est l'auteur du remarquable De imagine Tetrici, de vies de saints (Mamas de Césarée, Gall, Otmar), ainsi que d'épigrammes, d'hymnes, de prières en vers dans des pièces de poésie didactique, de commentaires sur le Pentateuque et les Psaumes, ainsi que d'homélies.


Oeuvres
Zwei Legenden, 1997 (texte lat. et trad. all. de M. Pörnbacher)
Sources imprimées
– H. Löwe, éd., Die Karolinger vom Tode Karls des Grossen bis zum Vertrag von Verdun, 1957, 321-323
– H. Löwe, éd., Die Karolinger vom Vertrag von Verdun bis zum Herrschaftsantritt der Herrscher aus dem sächsischen Haus, 1990, 779-783
Bibliographie
– A. Borst, Mönche am Bodensee 610-1525, 1978
HS, III/1, 1071-1072
LexMA, 8, 1937-1938
– W. Berschin, Walahfrid Strabo und die Reichenau, 2000
– I. Fees, War Walahfrid Strabo der Lehrer und Erzieher Karls des Kahlen?, 2000

Auteur(e): Immo Eberl / EVU