Waldo

naissance vers 740, décès 29/30.3.813/814 à l'abbaye royale de Saint-Denis, près de Paris. W. appartenait probablement au cercle de la noblesse mosellane très proche des Carolingiens et il était parent de l'archevêque de Trêves Hetti, du moine Wetti de Reichenau et de l'abbé de Saint-Gall Grimald. Il est cité pour la première fois vers 773 comme diacre et scribe de l'abbaye de Saint-Gall. Dix-neuf documents, dressés entre 773 et 782, attestent de ses voyages, ainsi que de son influence sur la chancellerie et le scriptorium de l'abbaye. Elu abbé par les moines en 782, il se retira en 784 déjà à Reichenau, comme simple moine, à la suite de la querelle avec l'évêque de Constance Egino concernant l'indépendance de l'abbaye de Saint-Gall. Abbé de Reichenau dès 786, il fut aussi précepteur et premier conseiller du jeune roi d'Italie Pépin, administrateur des diocèses de Pavie (791-801) et de Bâle (au plus tard 800-802). L'accord de confraternité conclu en 800 avec l'abbaye de Saint-Gall témoigne du fort attachement de W. à celle-ci. En 806, W. fut placé par Charlemagne à la tête de l'abbaye de Saint-Denis.


Bibliographie
HS, I/1, 164; III/1, 1069-1070, 1270-1271
LexMA, 8, 1958
– P. Ochsenbein, éd., Das Kloster St. Gallen im Mittelalter, 1999

Auteur(e): Peter Erhart / HR