Teufen (AR)

Comm. AR, ancien distr. du Mittellland, comprenant les localités de Dorf (village de T.), Niederteufen et Lustmühle, plusieurs hameaux et des fermes isolées. 1272 de Tiuffen. 2070 hab. en 1667, 4119 en 1850, 4595 en 1900, 4318 en 1950, 5535 en 2000. Dès 1296 au plus tard, T. constitua une circonscription administrative de la principauté abbatiale de Saint-Gall, avec son amman. Il releva de l'avouerie impériale de Saint-Gall et fut rattaché entre 1373 et 1377 au bailliage du gouverneur, tout en bénéficiant déjà d'une certaine autonomie communale. Avec d'autres "pays" (Lendlin) appenzellois, il adhéra à la Ligue des villes souabes en 1377 (à cette occasion, n'ayant pas encore de sceau, il utilisa celui d'Appenzell), puis se joignit en 1401 à l'alliance des sujets de l'abbé de Saint-Gall. Après les guerres d'Appenzell (1401-1429), il devint l'une des douze rhodes du pays d'Appenzell. Les demi-rhodes de T. et Speicher, chacune disposant de ses propres autorités, se formèrent vers la fin du XVIe s. La première abritait sur son territoire le couvent de capucines de Wonnenstein, encore en activité au début du XXIe s., qui fut placé en 1608 sous la souveraineté des Rhodes-Intérieures. D'abord rattaché sous le nom de Roten à la rhode de Trogen, Bühler passa entre 1615 et 1632 à T., puis devint une commune en 1723. Entre 1597 et 1798, quatre importantes landsgemeinde extraordinaires eurent lieu à T. Chef-lieu du district homonyme dans le canton du Säntis sous la République helvétique (1798-1803), T. tenta en vain de devenir celui des Rhodes-Extérieures en 1841.

Au spirituel, T. releva en partie de Saint-Laurent et en partie de Saint-Georges (tous deux à Saint-Gall) jusqu'en 1479, puis forma une paroisse (avec Bühler jusqu'en 1723). Celle-ci adopta la Réforme en 1525 et joua, avec le pasteur Jakob Schurtanner, un rôle important dans les affaires religieuses du canton. Les anabaptistes y prospérèrent vers 1525. L'ancienne église, dédiée à l'origine à Saint-Jean-Baptiste, fut reconstruite par Hans Ulrich Grubenmann en 1776-1779. La paroisse catholique de T.-Bühler-Stein, créée en 1883, eut son église dès 1895.

T., qui passait en 1597 encore pour une rhode pauvre et peu peuplée, était au début du XIXe s. l'une des communes les plus riches des Rhodes-Extérieures. Cela était dû surtout à l'industrie textile qui s'ajouta dès le XVIIe s. à la production laitière et à l'élevage. D'imposantes demeures au centre du village témoignent de l'essor des fabricants au XVIIIe et au début du XIXe s. Trois foires annuelles se tinrent dès 1728. Les activités dominantes de 1850 à 1920 étaient le tissage au point plat et la broderie. En 1905, l'agriculture fournissait 21,1% des 2709 emplois et l'industrie textile 47,5% (dont 64,5% occupés par des femmes). En 1912, on comptait 788 travailleurs à domicile, dont 640 dans le tissage au point plat. Plusieurs fabriques de tissus et de broderie furent construites de 1867 à 1916. Une station fut ouverte en 1899 sur la ligne Saint-Gall-Gais. L'hôpital communal entra en fonction en 1901 (supprimé en 1991). Durement touché par la crise économique mondiale, T. mit l'accent sur le tourisme médical (fondation de cliniques). On construisit une piscine en plein air (1933), ainsi que des écoles spéciales et des homes d'enfants.

Après 1945, T. devint une commune résidentielle de l'agglomération saint-galloise; il connut un premier boom immobilier (165 villas et 51 locatifs de 1956 à 1969), surtout dans les zones les plus proches de la ville de Saint-Gall. Lustmühle et Niederteufen, anciens habitats dispersés, se transformèrent en faubourgs, où se concentrèrent en outre les cabinets dentaires et les consultations de médecine naturelle des Rhodes-Extérieures. En 1956, T. fut relié au réseau d'adduction d'eau de la ville de Saint-Gall (alimenté par le lac de Constance). Le plan de zone date de 1962-1963, la route de contournement de 1973. Un second boom immobilier commença en 1994. Depuis la fermeture en 1993 de la dernière entreprise industrielle, la fabrique de tissage Schläpfer, le secteur tertiaire domine (presque 65% des emplois en 2005, surtout dans le domaine de la santé).


Bibliographie
– J. Schefer, Geschichte der Gemeinde Teufen App. A.Rh., 1949
– H. Werder, Zur Aktualdynamik der Kulturlandschaft des Appenzeller Mittellandes, 1984
Die Gemeinde Teufen, 1991

Auteur(e): Thomas Fuchs / EVU