No 1

Thoune, Henri de

Consultez cet article sur le nouveau site web du DHS (version bȇta)

décès 17.2.1238, sépulture cathédrale de Bâle. Attesté comme évêque de Bâle en 1217, après avoir probablement été élu en 1216. T. déploya de grands efforts, couronnés de succès, pour revitaliser la vie religieuse de son diocèse, ainsi que pour promouvoir l'essor économique de la ville de Bâle tout en s'efforçant de contenir les aspirations à l'émancipation de celle-ci. A son initiative, le premier pont en dur reliant les deux rives du Rhin à Bâle fut achevé en 1225. Il consentit, l'année suivante, à ce que les fourreurs de la capitale épiscopale s'organisent en corporation. Il délimita le territoire des paroisses bâloises de Saint-Pierre et de Saint-Léonard (1230). T. fut aussi à l'origine de l'arrivée à Bâle des dominicains (1233) et de l'établissement des pénitentes de Sainte-Marie-Madeleine (1234); il promut la construction d'un couvent de femmes à Colmar (1232). Les églises paroissiales de Saint-Pierre à Bâle (1233) et de Saint-Martin à Colmar (1237) furent transformées en chapitres de chanoines sous son épiscopat.


Bibliographie
HS, I/1, 176-177
– A. Gössi, Das Urkundenwesen der Bischöfe von Basel im 13. Jahrhundert 1216-1274, 1974, 25-27
– Gatz, Bischöfe 1198, 59

Auteur(e): Romain Jurot