Valentian

décès 548. Evêque de Coire, connu par l'épitaphe que son neveu Paulinus fit graver en son honneur. En plus de ses vertus, l'inscription métrique rappelle l'action de V. en faveur des nécessiteux et des captifs, indication qui est considérée comme le reflet des troubles que connut la Rhétie au VIe s. avant de passer sous la domination franque. Le système de datation de l'épitaphe attesterait une volonté de se rattacher à des modèles venus de l'Italie. Si le Paulinus cité comme évêque de Coire n'est pas un homonyme du neveu de V., il s'agit d'un bel exemple de transmission du pouvoir épiscopal au sein de la même famille.


Sources imprimées
BUB, 1, 5-6
Bibliographie
HS, I/1, 469
Corpus inscriptionum medii aevi Helvetiae, 5, 1997, 33-37
– R. Kaiser, Churrätien im frühen Mittelalter, 1998 (22008, éd. revue et augmentée)

Auteur(e): Eric Chevalley