No 3

Fabri, Felix

naissance vers 1438/1439 (Felix Schmid) à Zurich, décès 1502 à Ulm, de Zurich. Fils de Jos Schmid et de Clara von Isnach. Neveu de Rudolf Stüssi. Entré au couvent des dominicains de Bâle en 1452, F. vécut ensuite dans ceux de Pforzheim et, de 1468 à sa mort, Ulm. Sans le moindre grade académique, il parvint pourtant aux postes de lecteur et de prédicateur général. La plupart de ses sermons sont perdus. Il ne maîtrisait ni le grec ni l'hébreu et ne fit pas partie du cercle des premiers humanistes allemands. Il se rendit à Colmar, Aix-la-Chapelle, Constance, Nuremberg, Venise et Rome pour le compte de son ordre. Il entreprit des pèlerinages en Terre sainte, au Sinaï, au Caire et à Alexandrie en 1480 et 1483-1484. Il se rendit célèbre par un récit détaillé de ce second voyage (Evagatorium, 1484-1488, avec ajouts postérieurs). S'inspirant de la littérature de voyage antérieure, il fait cependant preuve d'originalité. Il parle de ses aventures, mais aussi de la situation religieuse, géographique et sociale des pays visités. La version courte en allemand qu'il rédigea dès son retour sera imprimée à de nombreuses reprises après 1556. Sa Descriptio Theutoniae, Sueviae et civitatis Ulmensis (deux versions: 1488-1489 et 1493-1497) témoigne de son intérêt pour l'histoire. Sa position favorable à l'Autriche et hostile aux Confédérés, partagée avec Felix Hemmerli, y apparaît clairement.


Oeuvres
– C.D. Hassler, éd., Fratris Felicis Fabri Evagatorium in Terrae Sanctae, Arabiae et Egypti peregrinationem, 3 vol., 1843-1849
– W. Carls, éd., Die Sionpilger, 1999
– J. Meyers, N. Chareyron, éd., Les errances de Frère Félix, pèlerin en Terre sainte, en Arabie et en Egypte, 2000- (lat. et trad. franç.)
Bibliographie
VL, 2, 680-690
– K. Schneider, «Felix Fabri als Prediger», in Festschrift Walter Haug und Burghart Wachinger, éd. J. Janota et al., 1992, 457-468
– W. Paravicini, éd., Europäische Reiseberichte des späten Mittelalters, 1, 1994, 210-220

Auteur(e): Andreas Meyer / LD