Wilchingen

Comm. SH, distr. d'Unterklettgau. Village-rue à l'ouest du Wanneberg. L'achat du Rossberg (avec le site du château de Radegg) en 1548, celui du Triesberg en 1648, l'incorporation du ban de Haslach en 1849 et la fusion avec Osterfingen en 2005 ont donné à la commune son extension actuelle. 870 Wilechinga (faux du Xe s.), 1049 Wilechinga. 763 hab. en 1771, 1139 en 1798, 1345 en 1850, 908 en 1900, 1091 en 1950, 1301 en 2000.

Objets néolithiques à la Flühalde, levée de terre d'époque indéterminée à la Dicki, vestiges romains isolés. L'occupation continue ne remonte cependant qu'au haut Moyen Age. L'abbaye de Rheinau possédait des terres à W., qui passèrent aux Krenkingen (sans doute au XIIe s.), puis aux Randenburg. En 1371, l'hôpital du Saint-Esprit de Schaffhouse acquit la basse justice, qui revint en 1529 à la ville de Schaffhouse. Celle-ci acheta la haute justice aux comtes de Sulz en 1656 et attribua W. au bailliage de Neunkirch. Au spirituel, le village fit partie d'Erzingen, puis s'en sépara en 1515, au terme d'un long procès ecclésiastique. La chapelle Saint-Otmar, mentionnée en 1482, servit dès lors de paroissiale (peut-être fut-elle reconstruite à cette occasion); elle fut remplacée en 1676 par le temple actuel, dû au maisonneur de Schaffhouse Heinrich Peyer. Village vigneron prospère, W. s'appauvrit en raison d'un conflit qui l'opposa aux autorités schaffhousoises à propos du droit d'auberge qui lui était reconnu (affaire de Wilchingen). Au XIXe s., la situation se rétablit, notamment grâce à l'essor des exportations de vin en Allemagne. La surface viticole passa de 45 ha en 1857 à 82 en 1882, mais elle n'était plus que de 34,5 ha en 1929, à cause du mildiou et de la concurrence de vins plus doux et meilleur marché. En 2011, elle était de 97 ha (60 à W., 37 à Osterfingen). Le minerai de fer (pisolithe) fut exploité du XVIIe s. à 1771 et de 1803 à 1850. Une caisse d'épargne ouvrit en 1854, une caisse de crédit en 1874; l'institut issu en 1904 de leur fusion se fondit en 1998, avec cinq autres établissements du Klettgau, dans la Banque de Schaffhouse (BS Bank Schaffhausen). La gare sur la ligne Schaffhouse-Bâle fut inaugurée en 1863; elle se trouvait dans le hameau d'Unterneuhaus, où s'établirent bientôt une auberge et la ferme modèle de Zacharias Gysel, puis en 1921 une gravière (future SA Ernst Hablützel & Co.). Au début du XXIe s., W. avait gardé un caractère agricole et artisanal; le bilan des navetteurs était négatif.


Bibliographie
MAH SH, 3, 1960, 289-306
– K. Bächtold, Geschichte von Wilchingen, 1988
– J. Trumm, Die römerzeitliche Besiedlung am östlichen Hochrhein (50 v.Chr.-450 n.Chr.), 2002, 390-391

Auteur(e): Martin Akeret Weishaupt / PM