Siblingen

Comm. SH, distr. de Schleitheim, en bordure nord de la plaine du Klettgau. 1049 Siblinga. 466 hab. en 1771, 1041 en 1850, 656 en 1900, 587 en 1950, 707 en 2000. Des objets de l'âge du Bronze ont été mis au jour près du Schlossbuck. Au lieudit Tüelwasen, six corps de bâtiment en pierre d'une villa romaine ont été fouillés; près du Galgenberg, contrefort du Randen, se trouvaient probablement les restes d'une construction romaine en pierre ainsi qu'un tronçon de 800 m d'une route qui menait de Beringen à Schleitheim. Au bas Moyen Age, la propriété foncière, très dispersée, était principalement aux mains de l'hôpital du Saint-Esprit de Schaffhouse. En achetant aux Randenburg la moitié du bailliage en 1398, l'hôpital reçut la basse juridiction, puis obtint, en 1427, la totalité du bailliage. En 1491, Schaffhouse, aux termes d'une sentence d'arbitrage, reprit la haute juridiction du comte von Lupfenet et, en 1529, prit possession des droits de l'hôpital. S. fit partie du bailliage de Neunkirch et releva au spirituel de la paroisse de Neunkirch jusqu'en 1640. Construite probablement au XIIIe s., l'église Saint-Michel abrite des peintures murales bien conservées du XIVe s. Des forages effectués dans les années 1820 et en 1913 dans le but de découvrir des gisements de sel ne donnèrent aucun résultat. De 1905 à 1964, le tramway Schaffhouse-Schleitheim desservait S. Le site naturel du Randen, très préservé, offre un potentiel touristique qui a amené à la construction d'un belvédère en 1872 déjà (l'actuel date de 1882). L'agriculture représentait en 2005 encore 38% des emplois. En 2010, une trentaine de vignerons exploitaient un vignoble de plus de 14 ha.


Bibliographie
– C.G. Keller, Siblingen im Kanton Schaffhausen, 1902
MAH SH, 3, 1960, 243-251
– J. Trumm, Die römerzeitliche Besiedlung am östlichen Hochrhein (50 v. Chr.-450 n. Chr.), 2002, 365-374
SchaffGesch., 1-3

Auteur(e): Martin Akeret Weishaupt / LA