Aarolfingen

Projet utopique de la fin des années 1960 et du début des années 1970, époque de haute conjoncture, visant à créer sur le territoire d'AARau, d'OLten, de ZoFINGue, de quinze communes soleuroises et de dix-huit communes argoviennes une ville multipolaire de 330 000 habitants, dotée des équipements d'un grand centre urbain, telle une université (Urbanisme). A. devait faire contrepoids aux conurbations de Bâle, Berne, Lucerne et surtout Zurich, et freiner le mitage du Plateau (Urbanisation). Présenté en 1968 dans le guide de l'occupation du territoire du canton d'Argovie, A. concordait avec les vues de l'institut de planification locale, régionale et nationale de l'EPF de Zurich. Quant au projet de l'aménagement du territoire en Suisse dit "CK-73" (Chefbeamten-Konferenz 1973, conférence des cadres supérieurs de la Confédération), il prévoyait aussi un nouveau centre dans la région Aarau-Olten pour désengorger Zurich et Bâle. L'opposition vint des planificateurs régionaux et du canton de Soleure qui craignait pour son intégrité territoriale et qui, cherchant à se décentraliser, refusa l'agglomération souhaitable sur le plan national. Le débat fut lancé, mais A. ne rencontra pas le soutien du public. En 1974, époque de récession défavorable aux grands projets, le canton d'Argovie classa à son tour le dossier comme irréalisable. L'idée d'une ville du Plateau survit cependant, parfois liée à d'autres sites (Langenthal ou district soleurois de Gäu), et s'est incarnée partiellement et temporairement en 1994-1996 dans la Mittelland-Zeitung, journal né de la fusion de l'Aargauer Tagblatt, de l'Oltner Tagblatt et du Zofinger Tagblatt. Sur le plan politique, les présidents des trois villes ont des entrevues régulières et la "plate-forme Argovie Soleure" (1999) institutionnalise la collaboration régionale.


Bibliographie
Aargauer Volksblatt, 1.8.1989
Olten 1798-1991, 1991, 373
– C. Seiler, A. Steigmeier, Geschichte des Aargaus, 1991, 180-181

Auteur(e): André Schluchter / PM